Apprendre le Respect et la Bienveillance à nos Petits Bonhommes…

Vous devez vous dire « Oui, mais le respect de quoi ? »Des femmes dans un premier temps, puis de l’être humain et du reste du monde en général.

Mais qu’est-ce-qui a bien pu me mener à ces réflexions et ce billet ?

Comme vous le savez, j’ai l’immense chance de pouvoir faire les sorties de classe de mes loulous et c’est parfois l’occasion d’assister à des scènes loufoques et des dialogues surréalistes

La semaine dernière, je discute avec mon petit bonhomme sur le chemin entre la maternelle et la primaire quand j’entends derrière moi un petit garçon :

« Papa, on peut cueillir des fleurs pour Maman ? ».

Évidemment, je trouve cela trop mignon et un énorme sourire me monte aux lèvres… Jusqu’à la réponse du Papa :

« Cela ne sert à rien ! Avance… »

Je vais être tout à fait honnête, je ne suis pas très romantique et je n’ai pas la main verte. A chaque fois que Papa Sur Le Fil me ramène des fleurs, je suis touchée, bien sûr, mais le côté plante ne me plait qu’à moitié. Quand c’est une initiative de mon fils, cela me va, évidemment, droit au cœur

Alors, quand j’ai entendu la réponse du Papa, cela m’a remué les tripes. Pour cette maman, tout d’abord, mais aussi pour l’avenir de ce petit garçon et des filles et des femmes qu’il sera amené à côtoyer…

Comment peut-on freiner ces élans d’amour, de générosité, qui sont si naturels ?

Comment peut-on encore, de nos jours, construire des hommes avec si peu d’amour de son prochain, si peu de considération pour les femmes et pour les autres en général ?

Cela me dépasse…

Du coup, je me suis demandé quel type d’homme j’aimerais que mon petit garçon devienne plus tard. Déjà, j’aimerais qu’il soit bien dans sa peau, quels que soient les petits défauts qu’il pourrait avoir. Je voudrais qu’il s’aime et se respecte assez pour pouvoir respecter tout autant ses copains, quels que soient leurs différences ou leurs propres défauts. Et je voudrais surtout qu’il considère les femmes et les autres comme égaux à lui

Je ne suis pas une féministe dans l’âme. Je considère que cette vision des choses doit être naturelle et que l’on ne devrait pas avoir besoin de se battre pour cela. Cela évolue, surement trop doucement, mais cela change au fil des générations… Enfin, c’est ce que je me dis le plus souvent. Et puis j’assiste à une autre conversation :

« Qui t’a mis ce pantalon ce matin ? » (j’ignore tout du problème du dit pantalon)

« C’est maman ! »

« Et bien, elle est bête maman ! »

« Non, elle n’est pas bête, elle est belle »…

Comment peut-on briser cet amour, ces élans de gentillesse, de respect si naturels à cet âge ?

Comment peut-on rester insensible à cela et ainsi créer des hommes d’un autre âge, d’une autre époque ?

Ces deux petits dialogues du quotidien peuvent peut-être paraitre anodins. Sortis de leur contexte, je les ai peut-être mal interprétés. Ils m’ont en tout cas fait me poser pas mal de questions sur mon petit bonhomme, sur cet homme en devenir

J’espère qu’il sera assez heureux pour respecter les femmes pour ce qu’elles sont, à savoir, un être humain au même titre que lui et que les hommes. J’espère qu’il respectera les autres, qu’il sera, dans la mesure du possible, bienveillant, gentil, généreux, tolérant. Bref, j’espère qu’il restera ce qu’il est aujourd’hui. J’espère aussi que la société arrêtera de considérer les hommes gentils comme faibles

Ce billet est un peu sans queue, ni tête mais il résume mon ressenti à chaud suite à ces deux réflexions qui m’ont fait bondir…

Alors, s’il-vous-plait et autant que possible, élevez vos petits garçons dans le respect et la bienveillance, pour qu’ils deviennent des hommes aimants (et non haineux)…

Et vous, vous les voyez comment vos petits hommes plus tard ?

Belle journée à vous

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

44 commentaires sur « Apprendre le Respect et la Bienveillance à nos Petits Bonhommes… »

  1. Je n’ai pas de petit garçon mais je veille déjà que ma fille de 21 mois entend. Les réflexions du type : « les filles ne mettent pas leur doigt dans le nez » ont le don de m’agacer. Genre, les garçons peuvent eux, c’est pas grave. Bonjour le sexisme.
    Je pense que la parité homme-femme est loin d’être acquise car les différences faites dès le plus jeune âge sont encore trop présentes.

  2. J’espère sincèrement que ton message sera passé et que beaucoup de parents l’entendront. C’est un très bel article sur la tolérance et sur le respect des autres quelque soit son sexe.
    Je ne fais pas encore les sorties d’école (ça ne saurait tarder) mais j »espère sincèrement ne jamais entendre cela.
    Si un jour je venais à avoir un garçon, j’espère lui inculquer de belles valeurs comme celle que tu as énoncé. J’espère que mes filles seront tolérantes autant que je le suis et respectueuses des autres.
    Merci pour ce bel article!

    1. Merci à toi pour cet adorable commentaire ! Franchement, ces réflexions m’ont hérissé le poil et m’ont tellement trottées dans la tête depuis ! Je trouve cela fou que l’on puisse encore entendre cela de nos jours… Bref, bonjour dans mon pays des Bisounours !

      Virginie

  3. Tellement vrai. Il y a tellement de réflexions sexistes à la sortie de l’école qu’il est simple de comprendre pourquoi il existe encore des inégalités hommes-femmes en 2017 en France. Ton fils sera un homme extra, j’en suis sûre!

    1. C’est vrai que le chemin à parcourir parait encore bien long quand on entend cela… merci pour ton gentil commentaire. J’espère sincèrement que l’on réussira à faire de nos enfants des adultes sensés, tolérants et bienveillants. Mais c’est une lutte de tous les jours contre ce qu’ils peuvent voir ou entendre à l’école !

      Bonne journée

      Virginie

  4. La vie presse tellement les gens qu’ils ne prennent plus le temps de reflechir avec le coeur. Merci pour ton billet, et merci de prendre le contre-pied de toutes ces petites phrases blessantes. En s’y mettant tout, on peut rendre le quotidien un peu plus joli et le futur un peu meilleur <3

    1. Merci pour ton joli commentaire. Un tout petit caillou dans cet océan qu’est la société, mais cela me tenait à cœur… ces réflexions m’ont vraiment touchée.

      Belle journée à toi

      Virginie

  5. Oh oui, malgré les progrès, le chemin est encore long. J’essaie, au quotidien, de lutter contre le sexisme ordinaire pour que mes filles puissent grandir et devenir des femmes sûres d’elles et du respect qu’elles sont en droit d’attendre de la part de l’autre moitié de l’humanité.
    Justement, hier soir, après avoir entendu une émission de radio mettant en exergue tout le chemin qu’il reste encore à parcourir pour une égalité femme / homme dans le monde du travail, nous en parlions, Mister F. et moi. Et il me disait trouver cela complètement aberrant que cette discrimination qui touche pourtant la moitié de l’humanité soit encore autant minimisée, de nos jours, dans un pays développé.
    Bref, tes mots me touchent : merci !

    1. Merci pour ton commentaire… Effectivement, quand on entend cela, on se dit que le chemin est encore très très long ! Finalement, ce n’est pas tant l’égalité homme-femme qui me choque mais la non bienveillance, la violence verbale ou autre, au quotidien !

      Virginie

  6. « elle est bête maman ».. ??? Sérieux ??? c’est un papa qui a dit ça?
    Franchement c’est gratuit, ça rabaisse l’autre parent au yeux de l’enfant, c’est un jugement stérile… tout faux quoi ! je ne suis parfois pas d’accord avec les choix vestimentaires de Papa-pas-BCBG, que je découvre lorsque je récupère les enfants le soir, mais jamais je ne dirai quelque chose comme ça….

    Je me pose pas mal de question, ayant un petit garçon et une petite fille… je voudrais les éduquer sans les paramétrer, qu’ils puissent être respectueux l’un de l’autre, et des autres. sans sexisme ou sentiment d’infériorité, mais en respectant aussi le masculin et le féminin qu’ils ont en eux… pas évident !

    Pour le moment j’essaye de leur apprendre déjà à respecter l’intégrité physique de l’un et l’autre « mais arrêtez de vous taper bon sang !!! », et j’explique à mon fils qu’il ne peut pas forcer ma puce à lui faire un câlin si elle ne veut pas (comprendre : si elle hurle comme un putois en se débattant, c’est qu’à priori, ça veut dire « non »)
    Je ne force pas non plus mon fils à me faire des câlins ni à en accepter d’autres personne… je pense qu’avoir ses limites respectées est un facteur pour apprendre à respecter celles des autres.

    1. Malheureusement oui, et quand le fils répondait (il devait 3-4 ans pas plus) « Non, elle est belle »… Il répondait « Non, elle est bête » ! C’était dément… Je ne suis pas toujours d’accord avec Monsieur, je ne suis pas toujours parfaite et bienveillante dans mes paroles, malheureusement… Mais comme tu le dis si bien, j’essaie autant que possible qu’ils se respectent les uns et les autres, mais aussi eux-mêmes. Le nombre de fois où j’ai dis à ma fille, si ta copine t’impose ça et que tu ne veux pas le faire, alors c’est ton droit, ne le fais pas. Mais avec ce qu’ils voient et ce qu’ils entendent à l’extérieur, à l’école, c’est une lutte de tous les jours.

      En tout cas, je suis entièrement d’accord avec ta façon de voir les choses. Savoir refuser un câlin, un bisou et/ou comprendre et respecter quand l’autre ne veut pas est la base, pour ne pas arriver à des situations bien plus graves plus tard…

      Merci pour ton commentaire super constructif… J’aime toujours échanger avec toi et je suis ravie de te revoir par ici… La rentrée n’est pas trop dure ?

      Virginie

      1. Ubuesque ce dialogue… si j’apprenais que mon mari parle de moi comme ça, je crois que ça me briserai le cœur… (et ça abîmerait aussi notre relation de couple…)

        A te lire, tu luttes pied à pied pour rectifier certaines choses venues de l’extérieur ! (et tu as bien raison…. !)

        Oui, je rattrapepetit à petit mon retard sur la blogosphère et j’ai un peu plus de temps pour commenter, ce qui me manquait !

        La rentrée est un peu difficile, mais surtout car les maladies sont déjà là, et que ma puce a décidé que c’était une super idée d’arrêter de nouveau de faire ses nuits. ça fait une semaine qu’on se tape des réveils à 1h, 3h et/ou 5h du matin…. grrrrrrrrrrrrrrr !!! Enfin, on s’accroche !!

        Bises 😉

  7. Allez je prends enfin le temps de laisser une trace de ma visite chez toi, toi qui a toujours de gentils mots qui nous encouragent à poursuivre. Bref tout ça pour dire que je suis bien d’accord avec toi. J’avoue ne jamais avoir entendu de discours pareil et pourtant je travaille avec des enfants, mais je dois avoir la chance d’avoir rencontré des parents bienveillants. Cela ne m’empêche pas de penser souvent à l’homme que mon petit garçon deviendra. Enfin en réalité à l’ado qu’il va devenir. Cette période me fait sincèrement flipper. J’espère sincèrement qu’il saura être intègre et saura affirmer ses choix et ses idées face à un groupe. C’est un petit garçon sensible qui n’aime pas l’injustice mais qui a aussi besoin d’être rassuré de « l’amour de ses copains ». Alors pour le moment ça passe par des pitreries incessantes qui lui valent un bon nombre de mots dans son carnet mais j’espère vraiment que plus tard il saura faire la part des choses et ne pas véhiculer ce genre de message juste pour se faire apprécier de ses copains. Je me suis un peu écarté du sujet mais je pense que les inquiétudes de maman de garçon sont finalement un peu les mêmes. heureusement son père est loin d’être comme ceux que tu décris et je pense que c’est déjà la base pour une référence solide d’homme respectueux.

    1. Merci de ton passage ici en tout cas… Tous ces inquiétudes sont liées finalement, comment élever nos enfants (fille ou garçon) dans le respect d’eux-mêmes, et donc des autres. J’ai également cette angoisse pour mes loulous, qu’ils ne sachent pas s’affirmer assez, ou qu’ils renient leurs valeurs, leurs envies pour être acceptés des autres. Et effectivement, montrer l’exemple est le premier pilier !

      Virginie

  8. Je comprends complètement ton besoin de l’exprimer a chaud!
    Fripouille souhaite parfois ramener une fleur de pissenlit à son papa ou des coquelicots à sa maîtresse ou atsem… Jamais je ne l’en découragerai bien au contraire!
    Je pense quand même que la réaction de cet homme n’est pas représentative de la gente masculine et heureusement!!
    Ce que c’est triste pour ce bambin!

    1. Oui, il n’est sûrement pas représentatif et heureusement. Mais, il en reste encore pas mal ! Ce n’est pas la première fois que j’assiste à ce type de discours… Et oui, je plains clairement ces enfants.

      Virginie

  9. J’ai donc une fille comme tu le sais mais chez nous l’éducation des hommes c’est quelque chose !
    C’est macho de chez macho , je trouve ça dommage ! Je suis en détresse totale devant mon frère qui estime qu’une femme ne doit pas sortir de chez elle ou quand il est indigné qu’à la maison c’est mon mari qui fait à manger (et pas moi) !

    Il serait du genre à faire les mêmes réflexions que ce papa vraiment bête pour le coup et j’en ai presque honte ! Pourtant ma mère ne l’a pas élevé ainsi mais c’est dans certains gênes des réunionnais puisque mon père est pareil. On s’engueule souvent car j’estime que les choses ont évoluées et qu’on est aussi libre que les hommes mais dans son cerveau aucune évolution.

    Je suis bien contente de lire que tu aspires à autre chose pour ton fils (je l’adore encore plus en sachant qu’il sera un homme bien) !

    Bon week-end.

    1. Je suis consciente que certaines cultures peuvent malheureusement être encore très ancrées à ce sujet. L’essentiel est qu’il ait été élevé avec d’autres valeurs, cela s’apaisera au fil des générations, mais l’évolution sera longue. Le poids de l’histoire est là, et on sait que le changement peut être difficile, mais j’ai aussi du mal à concevoir que certaines femmes acceptent encore d’être traitée comme telle.

      Je vais essayer autant que possible que cela soit un homme bien, oui !

      Bonne fin de semaine à toi

      Virginie

  10. Il y a peut être des problèmes dans ce couple. Peut être sont-ils en plain divorce, mais ça restera toujours sa maman ! Je ne comprends pas comment on peut dire ce genre de choses à son enfant. Les enfants même à cet âge comprennent.
    Merci pour cet article ! Merci de réagir à ce type de réaction ! Que ce soit un petit garçon ou une petite fille, il faut leur apprendre le respect et la bienveillance !!

    1. J’imagine bien qu’il doit y avoir des problèmes dans ce couple, mais, comme tu le dis, ce n’est pas une raison !

      Merci pour ton passage ici et ton gentil commentaire…

      Virginie

  11. Sympa ce papa….pauvre petit garçon qui visiblement à ses yeux a la plus belle des mamans et qui voit ses rêves brisés par ce papa macho…ou alors ils sont en phase de séparation mais qu’importe cela reste la maman et elle mérite du respect.
    Le respect d’autrui est une notion essentielle à inculquer à nos enfants pour qu’il soit eux-même des adultes respectueux…
    Je comprends ton désarroi face à cette situation, je ne sais si j’aurais su tenir ma langue…
    Bel article 😉
    Bises

    1. Franchement, je n’étais pas d’humeur à réagir mais cela m’a tellement travaillé cette scène. Cela m’a rendu tellement triste pour la maman et pour ce petit garçon… Il y a encore du chemin à parcourir…

      Bises et merci…

      Virginie

  12. J’essaie au maximum de faire en sorte que la tolérance soit de mise dans l’éducation de mes enfants. Pas de place pour le sexisme ordinaire et je bannis par exemple les trucs « roses pour les filles, bleus pour les garçons »…
    Malo par exemple adore jouer aux poupées, se balader avec un sac… J’ai déjà entendu des commentaires comme « il va devenir pédé si tu le laisses jouer à la poupée »- « non il va devenir un bon père » je réponds !
    J’essaie vraiment de faire comprendre à Zélie (et à Malo) que rien n’est réservé aux filles ou aux garçons,que ce soit dans les jeux, dans les émotions ou au quotidien tout naturellement

    1. Tu as entendu ça ?! ici, j’ai quelques réflexions mais pas aussi poussées… J’avoue que ma fille adore le rose et mon fils le bleu, et je ne dois pas être étrangère à cela (les réflexes ont la dent dure) mais ma fille est une vraie casse cou, qui joue plus aux voitures et aux Lego qu’aux poupées et mon fils joue bien plus à la dinette !
      Et cela m’est égal… Mais ils entendent tellement de choses à l’extérieur que cela reste une lutte au quotidien de ne pas les emprisonner là-dedans…

      Merci pour ton commentaire…

      Bonne journée

      Virginie

  13. Avant les vacances, quand nous sommes allés à une représentation de théâtre au collège de Chupa (elle y jouait), Chichi a été choqué en entendant une réplique qui disait « Les garçons sont bêtes ! »
    Je crois que si Chichi voulait ramasser des fleurs pour moi et qu’on lui répondait non, il serait assez têtu pour faire le contraire. Cet enfant est tellement buté qu’il le ferait, c’est sûr 😀
    Des réflexions nazes sur les femmes ou les hommes, on peut en entendre souvent. c’est triste.
    J’avais été choquée une fois quand en apprenant qu’un papa au foyer avait obtenu son agrément pour garder un enfant, la maîtresse lui avait demandé « Et ça va, vous le vivez bien ? »
    Les adultes peuvent dire beaucoup de bêtises (et je me mets dans le lot car j’en dis souvent trop à mes enfants sans penser aux questions qui suivront)

    1. Oui, j’en dis aussi des bêtises, je ne réfléchis pas toujours avant de parler… Mais là, clairement, le ton n’était pas bienveillant du tout ! Le 2ème Monsieur en question avait l’air de parfaitement savoir ce qu’il faisait… Mais oui, malheureusement, c’est encore assez courant !

      Et Chichi a bien raison d’être buté !!

      Bonne soirée

      Virginie

  14. Mère de deux garçons, je suis outrée par ses deux extrait de dialogues… Si j’apprenais que mon mari parle de moi comme ça à l’un de nos fils ????
    J’espère aussi réussir à élever mes fils dans le respect d’eux même et des autres, homme ou femme sans distinction … pieu projet dans notre société actuelle, mais d’autant plus nécessaire ????

  15. Un régal cet homme là dis donc!!!
    Je ne sais pas forcément ce que je « voudrais » que mon fils devienne… mais en tout cas je souhaiterais de tout coeur qu’il ne soit jamais comme cet homme! Il aura à faire à moi sinon!!!!

    Après questions « codes » garçons/filles je pense que nous véhiculons nous aussi souvent inconsciemment ce genre de codes. Mais bon disons que la société ne nous aide pas à faire autrement… As tu déjà essayé de trouver un tee-shirt rose au rayon petit garçon???
    Ici j’avoue que la chambre de ma fille est rose, celle de mon fils est bleue pour l’instant mais elle va se métamorphoser avec le changement de lit en chambre cars (c’est lui qui a choisi). Pour les jeux, ma fille est très petite maman (elle me recopie), mais elle joue aussi beaucoup aux playmobils ou même aux voitures avec son petit frère, et auparavant avec son grand frère… Mon fils lui est fou de voitures et de pompiers depuis qu’il est bébé. Avant même qu’on lui en achète il piquait celle des grands. Mais il joue aussi souvent à me faire des bons petits plats à la dinette. Il adore aussi balader les bébés de sa soeur en poussette. Et là tu peut être sur que tu entends des trucs du genre « Il joue au bébé ton fils? » Heu… oui, et alors? Tu as peur qu’il finisse par devenir un bon père?Ca serait dommage effectivement !!!
    Enfin la route des préjugés est encore longue à parcourir!!!!

    1. Oh oui, le clivage fille garcon est encore bien ancré ! Mais, je ne suis pas parfaite sur Ce point non plus… la chambre de ma fille est rose et celle de mon fils est bleue !! Mais comme tu le dis, il faut avancer et changer les choses petit à petit !

      Belle journée…

  16. Je ne suis pas du tout féministe mais comme toi, j’estime que ces changements de mentalités doivent se faire naturellement et ça passera forcément par nos enfants. Du coup c’est sûr que ce genre de remarques n’aide pas forcément les enfants à se construire dans le bon sens.
    On y réfléchit pas trop aujourd’hui dans l’éducation de Tess car c’est quelque chose de naturel chez nous mais j’espère qu’elle comprendra bien qu’elle est l’égale d’un homme et a les mêmes droits et capacités.

    1. Oui, l’exemple à la maison est là meilleure base… mais l’influence de l’extérieur peut parfois être très forte… il faut beaucoup de volonté pour ne pas vaciller !

      Merci pour ton commentaire, une nouvelle fois…

      Virginie

  17. Coucou Virginie,

    Comme je te comprends en te lisant… Tout comme toi, je me demande moi-même assez souvent si nous faisons (dès à présent) tout ce qui est nécessaire pour faire de Charlie un petit garçon heureux, respectueux, attentionné et généreux.

    En lisant ton article, je me dis que peut-être le papa était trop pressé pour avoir le temps de cueillir un bouquet pour maman avec son enfant… Qu’il était probablement trop violenté par le quotidien et son rythme infernal pour pouvoir se le permettre (prendre le temps d’apprécier les choses simples devient un luxe).

    Je me dis que peut-être le pantalon ne correspondait pas aux activités prévues pour le jour même…

    Ces personnes ont probablement des excuses, des excuses que je pourrais aussi me trouver en de telles circonstances mais il est vrai que jusqu’à présent je fais l’effort avec Albin de toujours tout expliqué à Charlie, de me montrer bienveillante et d’éviter de lui faire ressentir notre pression et notre stress. J’essaie de laisser les problèmes à la porte. Ce n’est pas toujours évident mais nous y arrivons sans trop de mal malgré tout.

    J’éprouve de la peine pour ces enfants qui subissent la violence de ces remarques mais je suis aussi triste pour ces deux adultes. Je suis triste pour elles de voir la fatigue, la pression, les exigences sociétales du quotidien les ont menées là.

    Je n’approuve pas leurs propos, au contraire. J’espère d’ailleurs que Charlie me fera de jolis bouquets des gros d’herbes et fleurs champêtres, de tout petits de fleurs sans odeur, des bouquets de feuilles mortes pourquoi pas… J’espère qu’il le fera parce que ce sont justement ces petites attention qui nous aident à sortir la tête de l’eau. Elles sont le petit bouton « pause » dont nous avons besoin pour nous rappeler que la vie peut-être douce et faite de tendresse et qu’il faut justement savoir prendre le temps de regarder son voisin et d’échanger avec lui. Brefs, elles nous redonnent un peu de l’humanité perdue dans les turpitudes du quotidien.

    Désolée pour le pavé.
    Julie

    1. Pas de souci, j’adore lire tes pavés ! Oui, je précise que je ne connais ni le contexte de l’un, ni le contexte de l’autre… donc pas de jugement hâtif, mais cela m’a rendu triste et cela m’a fait me poser beaucoup de question…
      La course du quotidien ne permet pas toujours ces petits bonheurs et c’est bien dommage…

      Merci pour ton avis et ton retour.

      Virginie

  18. Coucou ! C’est à mon tour de te laisser un petit mot (de quelque part en Hollande tiens, aujourd’hui 😀 ) Je suis touchée par ta réflexion que je trouve tout à fait juste. En tant que maîtresse (instit hein pas amante, quoi que), en tant que maman et en tant que femme c’est le genre de phrases qui me blessent et que je tente de reprendre auprès des enfants lorsque je les entend. Bises !

    1. Ravie de te voir par ici… j’adore savoir que tu écris d’un lieu un peu lointain, un peu inconnu ! C’est vrai qu’à cet âge, ils doivent répéter assez facilement ce genre de réflexion… c’est un peu désolant parfois…

      Merci de ton commentaire…

      Belle route…

      Virginie

  19. C’est clair que c’est 2 réflexions donne matière à réfléchir.. Je pense que je me serais retournée en entendant la première, et même la 2e! Car cela m’aurait outrée! Je souhaite que mes garçons soient respectueux des autres, aimant et gentil. Je souhaite aussi qu’il ne se laissent pas faire, que ce soit pas une femme ou un homme.Alors élevons nos petits garçons pour qu’ils soient des hommes bien, fort et respectueux :*

    1. Tout à fait ! J’avoue ne pas avoir voulu rentrer dans le débat mais, dans un mauvais jour, j’aurai pu réagir en direct…
      Malheureusement, je pense qu’avec ce type d’exemple, cela ne devrait pas beaucoup évoluer…

      Virginie

  20. j’aime beaucoup ton article, il fait écho à celui que j’ai écrit il y a quelques semaines sur les paroles de la maman envers ses deux enfants le jour de la brocante.
    pour en revenir au sujet, je fais très attention aussi à ne pas faire de différence entre les filles et les garçons. Dans l’ensemble je crois que ma fille entend et comprend mon discours. Pour elle (et pour moi), il n’y a pas de jeu réservé à tel ou tel sexe. D’ailleurs, quand Malo a un gros chagrin, elle arrive en courant et lui prête une de ses poupées pour qu’il puisse la câliner et se consoler. De même, il n’est absolument pas question que je re tire un jouet des mains de mon petit boy sous prétexte qu’il s’agit d’un jouet de « fille ». Ainsi, Malo adore jouer aux poupées et il aime par dessus tout se promener avec un sac au bras. On m’a déjà dit plusieurs fois : « ne le laisse pas jouer avec les poupées, tu vas en faire un PD » ! je trouve ce genre de commentaire absolument déplacé et empreint d’une énorme violence. Maintenant je réponds du tac au tac : « non je vais en faire un bon père ».dans ma famille et celle de mon conjoint, les discours sont encore très genrés et j’essaie par tous les moyens de détricoter les idées reçues parce que je refuse d’élever mes enfants dans cette ambiance. L’exemple que j’ai en tête là tout de suite c’est cette fameuse mappemonde rose qui brille… c’est complètement lamentable de fabriquer ce genre de jouet. La mappemonde est un jeu éducatif, où est l’intérêt éducatif d’une mappemonde rose ? les filles n’ont elles pas le droit à un enseignement sérieux et logique ? depuis quand la mer est rose à paillettes ?
    Bref ça me dépasse, mais en même temps c’est un sujet qui me passionne tant il ya a à faire !
    désolée pour le coup de gueule ahah
    Belle après midi
    Elo

    1. Ah oui, c’est vrai, je me rappelle de ton article… C’est un peu dans la même veine !
      Ils m’ont l’air effectivement assez tops dans ta famille dis-moi… J’ai eu quelques réflexions de la sorte mais jamais à ce point et tu as raison de ne pas te laisser faire ! Je trouve ta réponse très diplomate, je ne suis pas sûre que je l’aurais été autant !
      Je ne sais pas ce que tu as contre cette mappemonde rose, mais moi, je l’adore !! Blague à part, tu as raison, il y a encore du chemin à faire (moi même, j’ai encore des réflexes assez ancrés !!)…

      En même temps, ton coup de gueule répond au mien !

      Bonne soirée

      Virginie

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !