Et Devoir Rebondir, Encore et Encore…

Je m’en doutais un peu, je savais le chemin semé d’embûches, je connaissais les risques et les difficultés… Et pourtant, je ne pensais pas que cela coincerait si vite et si définitivement. Comme vous le savez, je souhaite me reconvertir professionnellement et j’avais un superbe projet en vue. A la rentrée, j’avais revu la personne qui souhaitait monter l’école et nous avions lancé les premières actions chacune de notre côté. J’avais également rencontré Pôle Emploi pour savoir comment gérer ma situation.

Puis, la semaine dernière, est arrivé le coup de fil qui fait tout s’écrouler

Des normes drastiques en terme de construction, dont une qui anéanti les projets pour 1 m manquant entre la future école et la maison. Bref, malgré des recherches et études d’une autre solution, il s’avère que cela sera trop compliqué, trop coûteux ou trop éloigné du projet initial pour être viable…

Je repars donc encore une fois de 0. Je ne suis pas abattue, ni déprimée, je savais le projet risqué et j’étais pleinement consciente que cela pouvait capoter du jour au lendemain. Cette aventure s’arrête bien trop tôt à mon goût mais finalement, il vaut mieux que je n’y ai pas investi trop d’énergie, de temps et d’argent. Je préfère que cela rate dès maintenant plutôt qu’au dernier moment. J’ai le temps de me retourner et ce n’est pas plus mal…

Le vrai point négatif, c’est que je ne sais toujours pas quoi faire de ma vie. J’ai des projets mais rien de très défini. J’ai encore un an (c’est si long et si court à la fois) pour voir venir, pour approfondir mes idées, pour voir ce qui est jouable ou non. En parallèle, je continue à checker les offres dans le secteur qui pourrait me permettre de concilier vie professionnelle et vie familiale…

Je suis bien sûre très déçue que ce projet, qui me parlait vraiment, tombe à l’eau mais pas anéantie. Je suis par contre très en colère contre la France et son administration, ses normes, ses lois et autres obligations à rallonge, qui mettent à néant toute la bonne volonté que l’on pourrait avoir à se remettre dans le monde du travail, à créer sa propre activité, sa propre société.

Que cela parait compliqué aujourd’hui de se mettre à son compte, de réussir à gagner un tant soit peu sa vie en étant indépendant. Les embûches sont trop nombreuses… Et c’est tellement dommage !

Alors, voilà, je repars dans une période « triturage de cerveau », à l’image de beaucoup de mamans qui s’arrachent les cheveux à se reconvertir, à essayer de mieux concilier leur vie de famille et leur vie professionnelle, ou tout simplement à reprendre le chemin du travail… Je pense notamment à :

Et j’en oublie beaucoup que j’ai lu ces derniers temps, car le sujet fait réfléchir, fait débattre et culpabiliser. Alors n’hésitez pas à me mettre le lien en commentaire si vous avez traité le sujet dernièrement, je vous ajouterais avec plaisir à cette longue liste !

J’avais promis de vous tenir au courant des avancées… Et bien voilà, l’aventure s’arrête déjà. Mais j’espère une nouvelle fois réussir à rebondir et que l’avenir m’ouvrira les portes d’une aventure toute aussi belle !

Alors, je vous donne rendez-vous au prochain épisode…

Et vous, vous avez des difficultés à concilier vie de famille et vie professionnelle ? Vous arrivez à trouver un équilibre qui vont convienne ? Un bon plan à partager pour une maman un peu perdue ?

Belle journée à tous

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

67 commentaires sur « Et Devoir Rebondir, Encore et Encore… »

  1. Oh quel dommage ! Je suis déçue pour toi car je sentais que ce projet te tenait à cœur. Le côté positif, comme tu dis, c’est que le projet s’arrête maintenant et pas après t’être trop investie.

    Pas facile les reconversions professionnelles quand on a des enfants… Je te souhaite bon courage. Plein de bises.
    Cécilia

    1. Merci pour tes encouragements. oui, je préfère le savoir tout de suite, au moins, j’ai le temps de rebondir. Les reconversions en France avec 2 enfants, c’est un peu la croix et la bannière…

  2. Oh zut zut zut ???? je suis tellement désolée pour toi !
    Ici j’ai la chance d’être à 80% de pouvoir moduler mes horaires à ma guise (finir à 16h, ne pas travailler le mercredi) et de faire quelque chose qui me plait. Ainsi je mêle plutôt bien la vie professionnelle et la vie privée, même si actuellement je suis en pleine réflexion pour changer de boulot et me rapprocher davantage des valeurs qui me parlent vraiment.
    Je te souhaite de trouver ta voie et de t’épanouir.
    Bises
    Elo

    1. J’adorerais ce type de boulot hyper flexible mais soit c’est trop loin de chez moi, soit cela n’existe pas !! Je comprends aussi tes réflexions mais qu’il est dur de changer de voie en France ! Merci pour ton message…

      Bises

      Virginie

  3. Je suis déçue pour toi et en même temps je suis persuadée que tu vas savoir rebondir.

    As tu pensé à une formation pour ensuite intégrer des écoles alternatives ? Ou le concours de professeur des écoles ?

    Et en effet pas simple de tout concilier avec des enfants et une vie de famille. J’ai mis de côté mon ambition de carriere et d’évolution pro pour ce futur métier que j’affectionne et qui nous permettra de concilier le tout (mais où je n’evoluerai pas…)

    J’espère que tu trouveras le chemin qui te/vous convient.

    1. Je pense effectivement au concours de professeurs des écoles ou prof de maths mais clairement me replonger dans les bouquins pour un an me fait un peu peur ! C’est compliqué les reconversions en France !

      Merci pour ton message… Bises

      Virginie

  4. Je suis bien désolée pour toi… C’est toujours difficile de devoir renoncer à un projet qui nous tenait à cœur. Je suis sûre que tu sauras rebondir et trouver ta voie. Je te le souhaite en tout cas.

    Moi je suis enseignante, cela a toujours été mon rêve d’enseigner, mais parfois je désespère un peu car l’éducation nationale ne nous permet malheureusement pas toujours d’enseigner dans de bonnes conditions. J’ai aussi ce rêve de créer une école qui me ressemble et qui respecterait la singularité et le rythme de chaque enfant.

    Pendant plusieurs années, j’avais ma classe, ce qui est très agréable et confortable, mais j’étais à une heure de chez moi. Je ne voyais pas mes enfants le matin et, même si je finissais relativement tôt dans l’après-midi, j’étais tellement fatiguée de la journée et de la route que j’avais du mal à leur consacrer du temps en soirée. Cette année, j’ai fait le choix de me rapprocher de mon domicile, mais en contrepartie, je travaille sur plusieurs classes, ce qui n’est pas toujours évident. Mais je ne regrette pas, car ma vie de famille s’en est bien améliorée !

    Beaucoup de courage pour cette nouvelle période de réflexion !

    Laurène

    1. Je pense au concours de professeurs des écoles mais le fonctionnement de l’éducation nationale me fait peur et me laisse dubitative… C’est pour cela que ce projet me parlait bien…

      Merci beaucoup pour ton message et tes encouragements, cela me touche…

      Virginie

  5. Oh super projet, mais c’est quoi cette histoire de metre manquant ?!!! Grrr !!
    Bon courage à toi…dur dur…j’espère que les nouvelles solutions seront mille fois mieux à posteriori !
    Moi aussi je vis actuellement une grosse phase de reconstruction professionnelle, en partie dû au Demenagement et au chômage. C’est sûr qu’on n’a plus du tout les mêmes priorités avec un enfant et ça change beaucoup de choses ! Mais même sans enfant il arrive aussi des périodes charnières dans sa vie ou on doit se réinventer.

    Bonne quête et construction de ton projet pro.

    1. Merci pour ton message. Les reconversions en France avec des enfants, c’est juste l’enfer ! Les bâtiments doivent être éloignés de 6 m l’un de l’autre et ce n’est pas possible dans la position actuelle des lieux ! Je te souhaite à toi aussi de trouver un équilibre qui te convienne !

      Bises

      Virginie

  6. Oh bah zut alors!! Je suis très déçue pour toi que ce projet tombe à l’eau! Comme tu le dis, c’est mieux que ça s’arrête dès maintenant avant que vous n’ayez trop investi. Quel dommage…
    J’espère vraiment que tu vas trouver quelque chose qui te permettra de concilier vie professionnelle et vie de famille. C’est tellement difficile d’être maman et de trouver un équilibre de ce côté!
    Moi, je faisais un métier que je n’aimais pas avant d’être en congé parental. Et je ne m’imagine pas une seule seconde y retourner. Mais que faire ensuite? Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ? Qu’est-ce qui me permettrait de continuer à être présente pour les garçons? Comment trouver un métier où je pourrais être épanouie dans mon travail et en tant que maman? Est-ce que ça existe d’ailleurs? Tout un tas de questions auxquelles je n’ai malheureusement pas l’ombre d’une réponse..

    1. Comme ton commentaire me parle. Je suis dans cette réflexion depuis plusieurs mois maintenant et je m’aperçois que le peu de réponse que je pensais avoir glaner n’en étaient pas… Bref, je comprends tout à fait ta situation et tes interrogations car j’ai les mêmes ! Si tu trouves, tu me donnes ton astuce ? Allez, on va y arriver…

      Merci pour ton message.

      Bises
      Virginie

  7. Zut! Je me demandais où tu en étais et je suis triste pour toi de lire ça…
    Je te souhaite que ce soit un premier pas positif d’un nouveau projet à venir. Une fois la déception passée
    ..
    Oui, l’équation n’est pas simple pour personne…

  8. Je comprends ta déception! Au delà de la déception, je suis convaincue que cette aventure t’a appris quelque chose de positif qui te servira de bagage pour l’avenir. C’est vrai que notre système manque de souplesse pour les créateurs d’entreprise. Mais ton investissement t’a déjà appris que tu étais prête pour ce Chemin. Tel le fer qui doit passer par le feu pour être modeler, Trouver sa voie requiert de nous aussi de passer par des moments pas faciles. Je te connais résiliante et je suis convaincue que tu sauras apprendre de cette situation. Courage nous vaincrons ????????????

    1. Merci pour ce message encourageant… Oui, j’ai pas mal de ressources et plusieurs cordes à mon arc mais ai-je vraiment le courage de me battre ! Telle est la question ?

  9. Désolé pour toi ma belle… pour m’être installé à mon compte il y a quelques années en effet ce n’est pas simple… c’est dommage de ne pas être plus aidé en effet 🙁 en ce moment je suis en recherche d’emploi et idem j’aimerai concilié travail et vie perso et ce n’est vraiment pas simple…

    1. Ah oui, tu étais à ton compte ? Tu faisais quoi ? Je te souhaite aussi de trouver quelque chose qui te permettre de trouver un équilibre satisfaisant !!

      Merci pour ton message

      Virginie

  10. Effectivement une reconversion professionnelle c’est toujours le parcours du combattant c’est bien à cause de toutes ses difficultés que j’ai pour ma part tant retardé mon projet. Je ne sais pas encore si j’en parlerai sur mon blog, ne sachant pas si ça intéresse quelqu’un, bref je compatis sincèrement pour toi. Ce n’est déjà pas simple déjà d’avoir un projet professionnel qui nous anime alors quand on en a fini par trouver et que ça tombe à l’eau …

    En tout cas, ne désespère pas. Si cela n’a pas fonctionné c’est que tu réussiras autrement , rien n’arrive au hasard dans la vie, je suis convaincue que tu sauras rebondir. Cela prendra le temps qu’il faudra mais parfois pour atteindre le métier de ses rêves il faut retomber un peu sur terre (malheureusement la réalité est rude) afin de ré ajuster tout ça 😉

    Courage à toi 🙂 Bises.

    1. Mais si, moi, cela m’intéresse ! Car j’ai ce projet en tête depuis un certain temps aussi !

      Merci pour tes encouragements en tout cas et je te souhaite aussi toute la réussite dans ta démarche !

      Virginie

  11. Oh mince ! Je suis déçue pour toi, en effet l’administration peut parfois être une vraie plaie quand on a un projet ! J’espère que le prochain rebond sera le bon. Tu es une battante, je vais attendre avec impatience le prochain épisode 😉
    Je t’avouerais que parfois l’idée d’une reconversion me passe par là tête mais pour l’instant je dois avouer que le confort de mon petit job pépère me convient encore.

    1. Oui, clairement, si tu n’es pas complétement dégoutée par ton travail, restes-y ! Car en changer est quand même bien compliqué ! Merci pour ton gentil message en tout cas.

      Virginie

  12. Il est vrai qu’en France être auto entrepreneur de nos jours relève du parcours du combattant …. Pas mal de personnes de notre entourage ont souhaité tenter l’expérience et au vue des difficultés, elles ont toutes finies ou par déménager vers l’étranger (Canada, Suisse) ou par laisser tomber leur projet .. Ce qui en somme est tout de même dommage au vue de l’économie du pays actuellement …
    J’espère en tout cas que tu trouveras rapidement ton petit chemin de vie qui te permettra d’associer vie de famille/vie active. Ici ça a été un peu le même soucis il y a quelques années. Je souhaitais également ouvrir une institutions pour enfants handicapés, j’avais entrepris les études en fonction de ce projet et avais même eu quelques contacts. Et puis … Les enfants sont arrivés et je me suis rapidement rendu compte qu’être chef d’établissement me prendrait plus de temps que ce que j’étais prête à donner par rapport à ma vie de famille. C’est là que j’ai bifurqué et entamé une formation me permettant d’allier vie de famille/ boulot. Je n’ai pas encore fini mon diplôme mais je suis déjà plus sereine d’avoir trouvé ma voie. J’espère sincèrement que ce sera très vite le cas pour toi 🙂
    Bises
    Annaelle

    1. Super, d’ailleurs, je ne sais même pas vers quel domaine tu te tournes (ou alors, je ne m’en rappelle plus – oups…). J’espère aussi trouver un équilibre moins instable ! Merci pour tes encouragements et ton message.

      Bises

      Virginie

    1. Oh oui, la France et l’indépendance, ne font pas bon ménage (malgré la rime !)… Oui, oui, je fatigue ! Merci pour ton message en tout cas…

      Virginie

  13. Oh, mince, c’est tellement dommage.
    Ici aussi c’est un peu la galère. Nous avons déménagé il y a un an pour enfin trouver le cadre de vie que nous souhaitions et étant fonctionnaire territoriale, j’ai dû prendre une disponibilité. Du coup, je n’ai même pas le droit au chômage (ou il faudrai que je démissionne). Et le département dans lequel je suis arrivé, il n’y a pas de poste du tout! Je savais que ça ne serait pas simple mais je pensais pas à tel point.
    Fort, heureusement, nous avions envisagé le pire scénario quand nous avons déménagé et nous faisons en sorte de tenir sur le salaire de mon mari mais moi je me retrouve sans rien.
    Alors je pense de plus en plus a demander mon agrément pour devenir assistante maternelle. En plus, il en manque sur notre secteur. Enfin affaire à suivre quoi.
    En tout cas, je te souhaite bon courage et j’espère que tu trouvera ce qui te conviens.

    1. Si même en tant que fonctionnaire, on ne peut pas bouger sans que cela soit la galère, où va-t-on ? J’espère qu’un poste se libérera ou que tu trouveras le courage de te lancer dans une nouvelle voie… Je sais que ce n’est pas simple… Merci pour ton message.

      Virginie

  14. Quelle déception pour toi…Dur à encaisser, mais mieux vaut maintenant effectivement. Je crois que tu peux essayer de creuser du côté de ce don que tu as pour les activités, la pédagogie…
    J’ai une amie qui est en ce moment en train de monter sa crèche privée, ça pourrait peut être être une piste à creuser ; sinon plus simplement, il y a aussi devenir Atsem (qui peut te permettre de conscilier le temps avec tes enfants et sans doute accessible plus rapidement qu’un concours de professieur des écoles).
    Je comprends en tout cas ta rogne contre cet administratif dans lequel tout s’englue, et cette déception de devoir encore tout reprendre de zéro…se reconstruire professionnellement est un sacré challenge, toutefois aussi une fenêtre ouverte sur un plus grand épanouissement à l’arrivée. La route est encore longue mais je te fais amplement confiance pour la mener à bout!

    1. Merci pour ce gentil message qui me touche… Tu as raison et d’ailleurs, je fouille plutôt de ce côté là. Après, les bébés, je suis moins à l’aise… Je préfère les jeunes enfants et les échanges que l’on peut avoir avec eux… Affaire à suivre en tout cas… Merci beaucoup pour ton soutien une nouvelle fois !

      Virginie

  15. Je suis tellement triste pour toi de lire ça.
    Tu sais que je suis dans le même cas que toi et concrètement je suis perdue mais totalement perdue. J’ai rendez-vous avec le pole emploi vendredi car c’est moi qui l’ai demandé, voir pour une formation ou un bilan mais je sais que j’en attends trop de cet entretien et qu’il ne se passera rien.

    Je ne sais même pas où j’en suis ou ce que je veux. Pas envie de bosser à temps plein avec des heures supp et ne pas voir mon fils, pas envie de me lancer dans de trop longues formations sinon je repousse la date d’une éventuelle grossesse, il me reste bien de créer mon propre projet mais comme tu le montres si bien ce n’est vraiment pas facile en France. On l’encourage sans jamais vraiment aider. Parfois dans ce pays, et c’est triste à dire, c’est tellement plus simple de ne pas travailler…bref j’en suis au même point que toi.

    Bref je suis là si tu veux en parler,
    je te souhaite de trouver ce qui te convient.
    Clarisse

    1. Ton message me touche car je sais que nous sommes un peu dans la même galère et que cela nous triture le cerveau bien plus que l’on voudrait l’admettre ! Je te souhaite que ton rendez-vous t’amène quelques réponses… J’avoue être un peu beaucoup perdue également…

      Bon courage à toi aussi ma belle…

      Bises

      Virginie

  16. Je suis déçue pour toi. Je pense au concours de professeur des écoles ou une formation en école montessori afin de pouvoir intégrer une structure existante
    Beaucoup de courage et de patience
    Bises

    1. J’y pense aussi mais peur de me lancer, peur du fonctionnement de l’éducation nationale… Et pour les formation Montessori, c’est juste hors budget… Tout ceci est en réflexion…

      Merci pour ton message en tout cas. Bonne soirée

      Virginie

  17. raaa pas facile quand tout capote d’un coup comme ça…malheureusement à part tout mon courage je vais avoir du mal à te conseiller dans le sens où je suis aussi un peu à la croisée des chemins. que faire de ma vie ? comment concilier vie pro et perso ? bref des thématiques classiques mais qui demandent tant d’énergie. je nous souhaite en tout cas de trouver rapidement la formule qui nous convienne !!
    Des bises

    1. Je sais bien, d’ailleurs, je parle de ton parcours et de l’un de tes derniers billets car nous sommes loin d’être seules à être dans ce cas-là ! J’espère sincèrement que l’on trouvera de quoi s’épanouir professionnellement et personnellement. merci pour ton message.

      Virginie

  18. Cc Virginie,
    Je suis bien attristée de cette situation. Je ne sais pas quel était ce projet si particulier mais c’est tellement courant d’être stoppé en on en vol parce qu’en France l’administration et les normes pèsent lourdes , bien trop lourdes.
    Au delà de ça, je crois que tu abordes un sujet sensible : le travail et les femmes. Ôôôôô vaste sujet. Je connais peu de femmes non tiraillés par ses obligations professionnelles et ses envies familiales. Entre gagner sa vie de manière épanouie et être auprès de ses enfants comme il se doit. Même si j’exerce un métier que j’ai choisit et voulu , j’ai eu beaucoup de mal à trouver le juste milieu surtout avec 4h de transport par jour. Je crois aujourd’hui avoir trouver l’équilibre mais je me remets en cause bien souvent.
    Tu trouveras ta voie je suis sûre et peut être feras tu ton projet de manière détournée. Je te le souhaite.
    Je croise les doigts.
    Bonne soirée.
    Audrey

    1. Il s’agissait de l’ouverture d’une école alternative privée… Et oui, au delà des normes, la question du travail des femmes est quand même particulièrement compliquée. Mais en vrai, ce n’est pas vraiment des femmes, mais des parents… La société aujourd’hui manque de flexibilité, ce qui permettrait de mieux concilier vie pro et vie perso… Sinon, ton temps de trajet est impressionnant. Et tu bosses à 100% en plus ?
      Merci pour ton soutien, cela me touche…

      Belle soirée

      Virginie

  19. Rohhh, je suis bien attristée pour toi, c’est rageant …
    je n’en ai pas encore trop parler sur le blog, mais je suis aussi en plein projet de « reconversion » et de création d’entreprise … et même avec des ambitions de revenus franchement bas, les tracasseries administratives sont un sacré frein ????

    1. Oh oui… L’administration française n’usurpe pas sa réputation ! Tu te reconvertis dans quoi, si ce n’est pas indiscret ? Je te souhaite en tout cas une jolie réussite…

      Et merci pour ton soutien… Cela me touche !

      Bonne journée

      Virginie

  20. J’ai lu hier ton billet et j’ai été terriblement déçue pour toi. Lorsque tu nous en avais parlé, l’idée était super… et puis J’ai pensé à ce billet toute la journée. Que vais-je faire après mon congé? Parce que j’ai arrêté la cuisine à cause des horaires. Mais l’année prochaine, jaurais toujours 2 enfants et les horaires seront toujours les mêmes. Nous sommes donc nombreuses à se poser la question et la société dans laquelle nous vivont n’est pas faites pour permettre au femme de concilier vie pro et vie familiale. On est resté coincé dans les années 50….
    J’espère de tout coeur que tu trouveras une voie qui te permettra de tout concilier.
    Je t’embrasse
    Marine

    1. Pareil, je passe mes journées à tourner le problème dans tous les sens ! mais pour l’instant rien ne me convient vraiment… J’espère également que tu trouveras quelque chose qui te permette de tout concilier et de trouver un équilibre correct. Merci pour ton message et ton soutien !

      Bises

      Virginie

  21. Je n’ai pas écrit de billet sur le sujet … Il est dans ma tête mais j’ai encore du mal à poser les mots … pourtant je sens qu’il est temps que je me reconvertisse à nouveau. 10 ans en tant qu’analyste de gestion/ assistante web marketing puis 7 ans en tant que rédactrice web, et maintenant ?
    Hier je me suis inscrite pour passer le CRPE en candidat externe (grâce à mes 3 enfants puisque j’ai arrêté mes études après mon DUT pour devenir indépendante et ne plus être un poids financier pour mes parents). Je ne sais absolument pas comment me préparer à ce concours ni à quoi m’attendre, mais je vais essayer. Puis je tenterai à nouveau l’année d’après en sachant mieux à quoi m’attendre 😉
    As-tu pensé à être prof en contractuel ? Il manque tellement de profs que tu pourrais trouver. Il suffit d’envoyer un dossier de candidature dans ton académie.
    Je suis déçue pour toi, pour vous.
    Bisous

    1. Oui, c’est deux possibilités que j’étudie mais je ne sais pas si le fonctionnement de l’éducation nationale répondrait vraiment à mes attentes… Alors, franchement, m’investir à fond dans un concours (car oui, je ne sais pas faire les choses à moitié) en étant pas sûre de la finalité… Bof, bof ! Je te souhaite de le réussir du premier coup en tout cas ! Tu as déjà eu le courage de t’inscrire, ce que je n’aurais pas cette année je pense ! Tu m’en diras plus dans quelques mois ? Merci pour ton message et ton soutien en tout cas !

      Virginie

  22. Je ne connais pas exactement ton projet même si j’en devine les grandes lignes mais je comprend grandement ta déception.
    Tu as raison sur le fait qu’il vaut mieux que cela s’arrête tout de suite que plus tard. Cela aurait été bien pire c’est certain!

    Courage dans ta continuation pour une recherche de reconversion, je ne comprend que très bien ton ressenti pour l’avoir évoqué à multiples reprises sur mon blog. Moi aussi je galère…

    1. Oui, et malheureusement, nous ne sommes pas les seules… Que c’est compliqué de se reconvertir et même tout simplement de trouver un job permettant de concilier vie professionnelle et vie familiale… Merci pour ton soutien et bon courage à toi aussi !

      Virginie

  23. Coucou,

    Je suis déçu pour toi et en même tu, en réfléchissant, je pense que tu as raison. Mieux vaut maintenant qu’après s’être trop investie.
    En tous les cas bravo pour le recul dont tu fais preuve. Moi je serais en train de me morfondre^^
    Comme on dit une porte qui se ferme et une autre ne tardera pas à s’ouvrir.
    Julie

    1. Merci pour ton message de réconfort… Je vais rebondir, mais le moral n’a pas été au top pendant quelques jours tout de même…

      Belle journée

      Virginie

  24. Oh je suis désolée!!!! je comprend ton agacement face aux normes. Quand un projet est bon, c’est triste de le voir s’effondrer pour si peu de choses. Pour l’instant j’ai fais le choix d’un travail pepere, stable et sur, qui me donne du temps pour mes enfants, mais mon épanouissement je ne parviens plus à le trouver dans ce travail. Un jour j’espère trouver un métier-passion (j’ai déjà une petite idée là dessus, mais pas l’énergie pour l’instant) et heureusement en attendant ma mini entreprise de créations couture me fait, elle, vibrer! Je te souhaite de trouver rapidement quelque chose qui t’épanouisse pleinement tout en te permettant une vie de famille sereine et douce! courage!

    1. Oui, pour une reconversion, il fait l’idée, du temps et de l’énergie ! Merci pour ton message, cela fait chaud au Cœur ! Je te souhaite à toi aussi de te lancer un Jour et d’y arriver à tes rêves !

      Encore merci

  25. Oh! Je suis vraiment triste pour toi que ce projet ait ete interrompu. Je sais combien il te tenait a coeur… Et si tu jetais un coup d’oeil sur les reconversions avec des diplomes de type FLE (Francais Langue Etrangere, pour enseigner le francais/soutien a des enfants etrangers)? (Je ne sais pas si ensuite tu trouverais du boulot facilement…) Ici, je connais plusieurs Mamans qui se sont reconverties sur du EAL (English as Additional Language, l’equivalent mais en anglais) et ca a l’air de les eclater! Et vraiment, elles sont d’une super aide pour mes enfants!
    (Moi aussi je suis en pleins doutes existentiels pour d’autres raisons. Force et courage. <3)

    1. Ah oui, il faut que je regarde ça. je ne connais pas… Après effectivement, dans mon secteur, je ne suis pas sûre que cela soit évident à trouver !

      Merci pour ton message et ton soutien, cela me touche…

      Belle journée

      Virginie

  26. Je prends enfin le temps de commenter ton article que j’avais lu avec attention et qui m’attriste pour toi…c’est dommage, tout est tellement difficile à mettre en place quand tu veux faire quelques chose de toi-même…j’espère que tu vas réussir à trouver ton chemin dans quelque chose que tu aimes et qui te permette de concilier vie familiale et vie professionnelle. C’est très difficile je trouve pour une maman de se sentir bien sur les deux plans, me concernant c’est pas le top, j’ai la chance d’avoir des horaires corrects mais j’ai deux heures de trajets aller-retour et c’est dur moralement, heureusement que je ne travaille pas le vendredi, je continuerai même si je n’ai plus d’aide après car c’est le seul jour où j’ai l’impression de remplir réellement mon rôle de « maman ». Bon courage, Virginie, bises

    1. Oh oui, les temps de trajet peuvent être une plaie, bien plus que le travail ! Je te souhaite aussi à toi de trouver un équilibre un peu plus épanouissant ! merci pour ton message, cela me touche…

      belle journée

      Virginie

  27. Oh je suis tellement déçue pour toi que ça n’aboutisse pas. C’était un si beau projet!! Bon comme tu le dis, il vaut mieux maintenant que plus tard même si tu dois quand même avoir un goût de trop peu. Je te souhaite de trouver ta voie! Bon courage 🙂

    1. Oui, c’est fatiguant et frustrant mais c’est ce qui fait le sel de la vie… Bon, en ce moment, j’aimerais bien manger un peu moins salé tout de même ! merci pour ton message…

      Virginie

  28. Je te souhaite beaucoup de courage, il n’y a rien de pire que les projets qui tombent à l’eau à la dernière minute. Heureusement, tant que la volonté est là, tout va ! Bravo pour cette force 🙂

  29. Je viens de découvrir ton post 🙁 Je suis si déçue pour toi ! Je trouvais tellement que ce projet te collait à la peau, toi la maman qui regorge d’idées et de pédagogie.
    As-tu essayer de voir si un statut « d’intervenante » dans les écoles serait jouables pour proposer aux enfants des activités différentes de celles vues en classe ? Ou pour les élèves en difficultés dont les méthodes classiques ne conviennent pas. C’est une piste hein, je n’y connais vraiment rien.
    De mon côté, certes j’ai un job avec des horaires vraiment pas évidents. Un réveil à 3h45 a forcément des conséquences sur la vie de famille. Fatigue, plus faciment irritable aussi doute. Bref, même avec un job ce n’est pas évident de gérer tout correctement.
    Je te fais plein de bisous d’encouragement pour la suite !

    1. Merci beaucoup ! Ton message me touche… Il y a un nouveau billet de ce matin où j’explique m’être du coup inscrite au CRPE pour devenir éventuellement professeur des écoles… On verra bien la finalité de tout cela ! Encore merci pour ton soutien… Et bon courage à toi pour ces réveils bien matinaux !!!

      Virginie

  30. Je suis triste de lire tes mots, ces lignes. Il est vrai que nous sommes anéanti que ce que l’on souhaitait ne fonctionne pas comme on l’aurait voulut. Maintenant il faut tjs rebondir même si cela prend du temps il le faut pour notre bien être personnel, pour notre famille. J’ai été licencié économique depuis mai, j’en parle peu parce que j’ai été blessé, c’est survenue pendant ma grossesse et encore pire après le retour à été difficile mais actuellement je suis en formation d’entreprenariat avec plusieurs personnes dans le même cas pour la plupart. Je me sens entourer, motivée même si dans ce que j’apprends en formation j’ai souvent envie de partir en courant….

    Courage, pose les choses, fais toi un tableau avec ce que tu aimes, ce qui t’anime….

    1. Merci pour ton témoignage… Effectivement, un licenciement (économique ou non) doit être difficile à vivre… Je te souhaite de trouver ta voie et de t’épanouir pleinement. De mon coté, j’ai du coup pris la décision de tenter le CRPE (concours de professeur des écoles)… j’y vais sans pression pour voir !

      Belle journée
      Virginie

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !