« Dieu, c’est le Petit Vieux de la Vie et de la Mort ? »

Enregistrer

Quand j’ai ouvert mon blog, je ne me suis pas vraiment fixée de règles ou de ligne éditoriale… Je parlerai de ce que je veux quand je veux. Je ne m’étais imposée qu’une règle : pas de sujet polémique donc notamment pas de politique et pas de religion.

De plus, Papa Sur Le Fil et moi-même, bien que d’origine géographique et religieuse diverses et variées, sommes profondément cartésiens et athées. Nous sommes respectueux de toutes les religions mais nous ne croyons, nous-mêmes, en aucun Dieu.

Puis, Chipette a commencé à poser des questions sur Dieu, ce qui rentrait dans la logique des choses, bien qu’à 5 ans, je trouvais cela un peu jeune. Dans un premier temps,  je pensais simplement et naïvement lui expliquer que chacun croyait en ce qu’il voulait et/ou pouvait mais que nous, ses parents, ne croyions pas qu’une divinité quelconque existait ! Je pensais qu’elle se contenterait de cela et passerait à autre chose, mais à la place, elle nous a répondu :

« Mais, je crois en Dieu, moi ! »

Hum, Hum, Hum… Mouais, alors, comment réagir ? Je ne m’attendais tellement pas à cette réponse que, dans un premier temps, j’ai été un peu déboussolée.

En discutant avec elle, je me suis aperçue qu’elle avait effectivement des connaissances et des croyances assez poussées et arrêtées. J’avoue ne pas savoir d’où lui viennent toutes ses interrogations sur le sujet. L’école peut-être, les camarades sûrement… Je suis étonnée qu’ils évoquent le sujet à 6 ans mais pour l’instant, cela a l’air de se faire dans l’innocence et le respect.

Face à ses questions qui persistaient, je m’en suis moi-même posées beaucoup. Au début, j’ai mis cela sur le compte d’une « croyance de convenance » car elle utilisait beaucoup Dieu pour ne pas nous écouter…

« C’est Dieu qui décide de toute manière. » – « C’est Dieu qui commande, pas vous. » – « Moi, je suis Dieu, je décide. »

Vous l’aurez compris, pendant une période, Dieu a surtout pris la forme de l’autorité suprême.

Comment l’accompagner pendant cette phase

Mais récemment, les questions et les croyances se sont fait plus poussées, plus profondes.

« Dieu, c’est le petit vieux de la vie et de la mort ? » – « C’est où la maison de Dieu ? » – « Pourquoi les gens croient en Dieu ? » – « Il existe un ou plusieurs Dieux ? » – « Pourquoi il y a différents Dieux ? » – « Dieu vit dans les églises ? »

Alors, je me doute que cela reste une phase, qu’elle est encore jeune, qu’elle se cherche et que cela ne durera sûrement pas. Mais comment lui répondre de la meilleure des manières, comment l’accompagner si cette phase venait à durer ?

Les questions de religion ne me mettent pas forcément mal à l’aise mais j’avoue être parfois un peu perdue et ne pas avoir toujours les connaissances requises. De plus, si je suis respectueuse des croyances, si je les acceptes, je ne les comprends pas forcément. Je suis hyper terre à terre, très cartésienne, du genre « je ne crois que ce que je vois ». J’ai donc parfois des difficultés à entrevoir ce que cela peut apporter de croire en Dieu ! Et il est toujours compliqué d’expliquer à quelqu’un, d’autant plus à un enfant, ce que, nous-mêmes, ne comprenons pas forcément…

Si elle doit poursuivre dans cette phase, j’essaierais d’être disponible pour en discuter, de répondre à ces questions. Surtout, je lui transmettrais l’acceptation des croyances différentes. Je veux juste qu’elle reste à l’écoute d’elle-même et des autres, dans le respect et la bienveillance.

J’ai toujours dit que je respecterai les choix de mes enfants quels qu’ils soient et je m’y tiens. Mais pour être très honnête, celle-ci, je ne l’ai pas vu venir !

Et vous, vous avez déjà été confrontés à des problématiques du genre ? Vous auriez des conseils à nous donner pour l’accompagner en douceur dans cette étape ? Des livres à nous conseiller peut-être ?

Bonne journée à tous !

Virginie

Edit du 04/07/2017 : Vous trouverez ici deux références de livres m’ayant bien aidée dans cette étape avec Chipette. Je vous les présente et vous donne mon avis…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

32 commentaires sur « « Dieu, c’est le Petit Vieux de la Vie et de la Mort ? » »

  1. Ah pas évident tout ça, c’est très compliqué à expliquer à un enfant je trouve. Actuellement je suis dans un peu le même genre de situation avec mon lapin de 4 ans et demi mais lui se pose les questions surtout car nous allons baptiser sa sœur, j’essaie de lui expliquer pourquoi et à quoi ça sert avec mes mots mais je trouve qu’ils ne sonnent pas très juste et j’ai l’impression qu’ils sont trop compliqués. J’envisage d’acheter un livre sur les religions pour qu’il comprenne mieux et il se fera sa propre idée par la suite.

    1. Oui, c’est très compliqué à aborder je trouve ! Si tu trouves une jolie référence sur le sujet, n’hésite pas à revenir vers moi ! Bonne journée

      Virginie

  2. Ici elle est encore petite… mr papa est athée moi je suis protestante croyante et pratiquante et j’avoue que là où je ne saurais pas quoi faire c’est si crapulette me dis qu’elle ne veut pas venir à l’église, que de toute façon elle ne croit pas en dieu… je respecterai mais sachant son papa un peu extrême sur cette question je ne le vivrais pas très bien…. après renseignes toi auprès d’une librairie spécialisée ils ont généralement de très bon livres pour expliquer !

    1. Merci beaucoup pour ton retour… Effectivement, les croyances différentes chez les parents peuvent être une difficulté supplémentaire. Mais, cela peut aussi permettre à ta fille d’assumer ses propres croyances tout en respectant celles des autres… Vraiment pas évident tout ça. Merci pour le conseil de la librairie, si les questionnements persistent, j’irai y faire un tour.

      Bonne journée

      Virginie

  3. Ah ben ton article tombe à pic, ma minette de presque 5 ans ne se pose pas tellement de questions, mais en pose à sa nounou, qui fait le ramadan – elle nous a demandé si elle pouvait lui expliquer, ce qui ne me gêne pas du tout mais comme toi, nous sommes athées et cartésiens, donc comme on ne lui parle pas de religions, je pense que ça va être terriblement abstrait pour elle…donc, je crois qu’après l’explication de la nounou, on risque d’avoir quelques questions! Pas facile d’y répondre quand on ne croit pas soi-même…je veux lui inculquer l’ouverture d’esprit, la tolérance, mais entrer dans des détails auxquels je ne crois pas, je n’en ai pas trop envie.

    1. Oh oui, il y a des chances qu’elle vous questionne ! C’est clair que c’est cela qui me bloque, expliquer quelque chose auquel on ne croit pas, ce n’est pas franchement évident…

      Bonne journée

      Virginie

  4. Ah c’est amusant ton article… je pensais naïvement que lorsqu’on était croyant, ce n’était pas facile d’expliquer à son enfant Dieu, la religion, l’amour… mais en fait finalement, quand on est athée cela ne change rien au problème… les enfants posent des questions, et il faut y répondre du mieux qu’on peut…

    Je sais que Maria Montessori avait construit une approche de la foi chrétienne dans la continuité de sa méthode… Ici à la maison, c’est ma soeur, la marraine de Petit Quark qui lui a acheté la « Miche de pain » un livre de catéchisme pour les touts petits…

    1. J’étais tout aussi naïve que toi. Ne parlant pas vraiment de religion à la maison, je pensais que l’on serait « à l’abri » de questions sur le sujet. Mais entre eux, ils parlent de tout et forcément, les questionnements reviennent à la maison. Toi, en tant que croyante, tu as des connaissances et des convictions qui vont te permettre de leur répondre (dans la limite de ton ressenti bien évidemment). Mais c’est d’autant plus difficile quand tes connaissances sont limitées et expliquer quelque chose qui nous dépasse un peu, c’est pas facile, facile !

      Mais oui, je suis d’accord avec toi. Quelque soit le sujet, il faut répondre du mieux que l’on peut et ne pas hésiter à dire « je ne sais pas » quand c’est le cas… Quitte à aller chercher l’info plus tard…
      Merci pour ton retour sur Maria Montessori et sur l’ouvrage conseillé.

      Bonne journée

      Virginie

  5. Humm… Ton article m’amène à réfléchir aux questions que pourraient me poser plus tard mon fils. Ma vision du sujet étant identique à la tienne, je pensais aussi que les questions n’auraient pas trop à se poser. Je vois que j’avais tord.
    Je t’avoue que je suis curieuse de connaître les réponses et livres que tu trouveras sur le sujet.
    Tiens nous au courant

    1. Pareil, n’en parlant pas à la maison, je pensais y échapper … mais entre camarades, il parle de tout ! Il y a déjà des conseils sur le sujet dans les commentaires…
      Je ferais sans doute un point dans quelques mois, selon l’évolution de la chose !!
      Merci pour ton commentaire…

      Virginie

  6. Les questions de religion sont tjs des sujets délicats à aborder avec les enfants .. En particulier qd l intérêt de ce dernier est éveillé par un agent extérieur (école etc) pas tjs évident de se positionner en particulier lorsque les parents sont athée comme cest votre cas.
    Pour ma part, puisque vous demandez conseil je pense que J aurai juste dit à l’enfant:  » D. Est partout à la fois pour ceux qui croient en lui mais il est surtt là (en pointant son doigt vers son coeur)  » l enfant est renvoyé vers lui même et rechercha la réponse qui lui convient en lui. Sans que l’extérieur ne l’influence dans telle ou telle voie (ce qui est très délicat à gérer par la suite)
    En te souhaitant bon courage !
    Je te dis à très bientôt!
    Bises Annaelle

    1. Merci pour ce commentaire très constructif ! C’est globalement Ce que je lui ai répondu (en moins précis et moins joli !!)… Merci de ton précieux conseil que je garde en tête…

      Bises

      Virginie

  7. Nous avons un peu la meme problematique en ce moment avec les zombies. (Non ce n’est pas une blague.) Les enfants sont dans une ecole internationale et cotoient beaucoup de Japonais, pour qui ces esprits / fantomes / ames sont tres importants. Effrayant mais important et constitutifs de leur facon d’etre. On marche un peu sur des oeufs parce que c’est tres eloigne de notre culture, en plus…
    Comme toi, on essaie d’accueillir leurs questionnements avec respect. En expliquant qu’on est libre de croire ou pas. (Apres en plus ils ont peur la nuit alors c’est galere…)… Bref, on tatonne et on n’a pas vraiment de reponse… Du coup je vas continuer a lire les commentaires avec interet 🙂

    1. Ah oui, les zombies ! Je suis d’origine (assez éloignée) catholique donc Ce n’est quand même pas si loin de ma culture. J’avoue que Le mes zombies, la, je me serais sentie complètement dépassée ! Et tu as raison, Dieu a une image d’autorité et de protecteur, les fantômes /âmes ont tendance à faire peur, surtout aux Enfants j’imagine. Bon courage dans cette phase qui j’espère sera passagère…

      Virginie

  8. Coucou pas évident ce genre de question. Je suis également non croyante et quand ma fille m’a posé le même genre de questions. J’avoue avoir eu du mal à lui répondre. Je trouve que tu t’y prend plutôt bien. Et malgré ta non croyance je trouve ça chouette de respecter ses questions et peut être sa croyance. Pas tous les parents le font. Bisous ❤

    1. Le respect de ses croyances et différences est la seule chose dont je suis sure et dont je ne dévierai pas… mais le reste, je suis dans le flou… Merci pour ton gentil commentaire ! ????

  9. Chez nous que ce soit pour le Père-Noël, les centaures ou Dieu on leur demande « que te dit ton coeur ? » et ils répondent eux-même. Ainsi nous respectons les croyances de chacun, même passagères, sans avoir le sentiment de mentir sur quoi que ce soit. Nos enfants sont fan de mythologie, à la maison il y a donc une forte tendance polythéiste 😉 À force d’écouter les aventures d’Ulysse mon grand à même crier vers le ciel pour parler à Zeus ! On leur explique aussi les correspondances entre Dieu d’Égypte, Grec, Romain, Monothéiste, Mère Nature, etc. Ainsi ils ne se cantonnent pas dans une religion mais s’interroge plutôt sur l’idée de la divinité.

    1. Merci pour ton retour toujours avisé, Diane… je crois que tu as la bonne approche ! À moi de me cultiver sur des sujets qui ne me passionnent pas outre mesure. Bisous à tout le monde

      Virginie

  10. C’est vraiment un article intéressant et c’est vrai que peu importe nos croyances, il n’est jamais aisé de leur répondre sur ce sujet là.
    De plus il est difficile de savoir si à leur âge c’est une réelle croyance, quelque chose entendue à la tv ou à l’école, si c’est temporaire ou non.
    En tout cas j’ai beaucoup aimé cet article.
    Bises à toi .

  11. Moi aussi je trouve que tu abordes un sujet hyper intéressant.
    Bon, je n’ai pas grand chose à te dire pour t’aider parce que clairement on en est pas là avec mes enfants et je suis nulle en religion. Nous on avait des cours de religion à l’école à partir de la primaire je pense. C’était pas vraiment obligatoire mais toute la classe y participait sauf une enfant musulmane qui allait dessiner dans une autre classe à ce moment là. Peut-être que du coup j’ai posé mois de questions. N’empêche que quand au collège je n’ai pas eu de réponse satisfaisante, aux questions que je posais à la soeur (sur l’avortement et le viol….oui oui, en même temps j’imagine qu’il me semble que c’est elle qui avait parlé d’avortement et moi qui avait demandé ‘et si on se fait violer?’) j’ai demandé à mes parents une autorisation pour arrêter. Oui en fait, je raconte ma vie et c’est absolument pas utile pour tes interrogations, mais ça me fait plaisir quand même 😉

    1. Tu m’as bien fais rire ???? !! Effectivement, même si ton commentaire ne m’aide pas franchement, cela me confirme qu’elle se fera son propre avis avec ses propres convictions à un moment donné !

      Merci pour ton retour

      Bonne soirée

      Virgjnie

  12. En effet, 6 ans c’est jeune pour en savoir autant sur le sujet surtout si elle n’est pas dans une école privée catholique. Je peux te dire que Chichi n’a aucune idée de qui est Dieu. Mais je me souviens que mes grands ont commencé à parler de tout ça avec leurs copains vers le CE2.

    Nous apprenons surtout à nos enfants à respecter les croyances de chacun, et que la religion est quelque chose de personnel, qu’il n’est pas utile de dire à chacun de quelle religion on est. D’ailleurs, je leur dis que si j’ai envie de croire aux extra-terrestres, c’est mon choix, que je ne force personne à y croire, comme les esprits, les vies antérieures ou je ne sais quoi encore 😀 Pour moi, l’important est de croire en quelque chose qui nous fait plaisir, nous rend heureux et nous aide à avancer dans la vie, avec de bonnes bases comme le respect et la tolérance. Il faut avoir des valeurs morales, peu importe où on les trouve, que ce soit dans le sport ou la religion.

    1. En effet, ils sont dans une école publique tout à fait classique. Ils côtoient des Enfants dont les parents sont de croyance différente (athée, catholique, musulman,…) mais je ne pensais pas qu’ils en parlaient si tôt…

      Pour le reste, ton recul et ton expérience me conforte dans Ce que j’en pense et Ce que je souhaite transmettre… Merci pour ton retour…

      Bonne soirée

      Virginie

  13. C’est un très beau sujet. je suis protestante croyante, née dans une famille croyante. je vais parfois à l’église avec mes enfants. Ma petite dernière aime y aller parce qu’elle adore chanter. Elle m’a aussi posé beaucoup de questions sur dieu. Des questions pour lesquelles je n’ai pas toutes les réponses; mais je lui explique ma profonde conviction. Et je la laisse venir ou pas dans ce cheminement.
    Et effectivement je ne juge pas ceux qui n’ont pas les mêmes croyances que moi. Et j’en parle aussi à mes enfants; les différences quelles qu’elles soient sont des richesses et non des pretextes au jugement et à l’éloignement.

    1. Merci pour ton retour au combien instructif… C’est rassurant de voir que des parents ayant des convictions profondes ne veulent pas forcément les inculquer coute que coute à leurs enfants… Je suis tout à fait d’accord avec toi, les différences ne doivent pas faire peur mais doivent servir à se nourrir d’elles.

      Bonne soirée

      Virginie

  14. Je trouve ton article très constructif et bien écris …. bravo ..
    Ma grande était très croyante petite , moi pas du tout et son papa oui mais disons que chez nous tout le monde était libre de croire ou pas , et sa mamie la initié , un peu trop à mon goût , mais ma fille était à fond dedans alors je lui ai expliquer que je n’étais pas comme mamie mais qu’elle avait le droit de croire et de suivre cet voie si tel était son choix , elle avait des croix partout , de l’eau bénite , était même aller à Lourde , elle à grandit et toute ces fiole , croix jésus ou autre objet de croyance sont caché depuis bien 2 ans dans une boîte dans sa chambre …. elle en parle plus trop et je pense même qu’elle n’a plus foi comme elle pouvait le dire … elle à fait son choix , ou le fera , mais c’est un sujet qui mérite d’être parler avec nos enfants quelque soit nos croyance ou non … comme toi je n ai pas toute les réponses à leurs questions …. leur mamie est prof de Cathé dans un collège Catholique , donc souvent si ils veulent des réponses plus précises je les envoie vers mamie … Et ma grande à des amis de toute religions et je trouve cela tres bien et plutôt constructif .. Merci pour ce partage , belle journée à toi , Angels

    1. Merci pour ton retour d’expérience et ton commentaire ! Le cas de ta fille est intéressant car elle a été très impliquée pour s’en détacher ensuite… ce qui veut bien dire que cela peut être une étape nécessaire à leur construction sans être une réelle croyance durable ! En tout cas, en ce moment, je donnerais n’importe quoi pour avoir une grand-mère prof de catéchisme !! Bonne soirée !

      Virginie

  15. C’est intéressant de voir ces questions qu’ils se posent dès tous petits. Une de mes amies, totalement athée, a mis ses enfants à l’éveil à la foi de la Paroisse pour répondre à quelques unes de leurs questions, et ça leur a fait du bien. Ils ont arrêté ensuite, mais ça a apparemment répondu à leur besoin du moment…

    1. J’aurais du mal à passer le cap mais c’est une bonne idée pour qu’ils se fassent leur propre opinion sans nos convictions n’entrent en compte !
      Merci de ton retour !

      Bonne après-midi

      Virginie

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !