Mais Comment font les Parents Solo ?

J’ai passé toute la semaine dernière seule avec mes 2 loulous (déplacement professionnel de Monsieur oblige). Au début et comme souvent, je me suis dit qu’être solo, c’était épuisant mais aussi plus zen, plus cool… Puis, finalement, j’ai fini la semaine sur les rotules et comme je les déteste. A leur hurler dessus pour qu’ils s’habillent, à voir la peur dans leurs yeux. 5 jours seule avec 2 enfants, et j’étais à bout


Des Semaines plus Détendues…

Pourtant, le début de la semaine avait été plus détendu que d’ordinaire. C’est d’ailleurs souvent le cas quand Papa Sur Le Fil est absent. Mais pour être honnête, il est rarement en déplacement pour toute la semaine (d’habitude, c’est plutôt 2-3 jours).

En effet, quand Monsieur n’est pas là, je m’aperçois que je suis mieux organisée. Je n’attends rien de lui donc je fais tout car je n’ai pas le choix. Je n’ai aucune attente envers lui et il n’y a donc aucune frustration, ni aucun énervement quand ce n’est pas fait !

De plus, les loulous ont tendance à être plus cools. Déjà, ils n’ont pas la possibilité de tester l’un et l’autre pour obtenir quelque chose. Quand je dis non, il n’y aucune chance que Monsieur dise oui par la suite (volontairement, ou sans savoir que je viens de refuser).

Les enfants participent plus volontiers aux tâches ménagères. Le pourquoi du comment, je l’ignore mais la plupart du temps, ils rechignent moins…

Quand je suis seule, je me prends moins la tête sur les repas. Ils restent dans l’ensemble équilibrés mais vive les surgelés et les conserves. En plus, je n’ai les affaires que de 3 personnes à gérer. Pas que je gère Papa Sur Le Fil comme un enfant, mais notamment pour les lessives, le panier se remplit bien moins vite !

Monsieur n’étant pas là, il ne ramène pas les tensions du boulot et cela s’en ressent.

Pendant ces semaines solo, je n’ai aucun scrupule à les coucher un peu plus tôt que d’habitude. En effet, j’ai habituellement la chance de profiter des loulous toute la fin de journée voire l’après-midi. Mais Monsieur rentre à 19h au mieux et ils ont tous les 3 besoin de passer du temps ensemble. Et en général, le coucher est bien plus long !

Au début de cette semaine, les couchers et les nuits se sont faits sans encombre et je devais même réveiller tout le monde le matin. Puis, les habitudes ont repris avec des réveils avant 7h pour BidouBoy, les microbes qui nous embêtent, pas mal de rendez-vous pour moi (merci Papy d’être là dans ces moments là), une réunion d’école…


… Puis le Manque et la Fatigue prennent le Dessus

Et arrive le matin difficile de trop (entre fatigue, microbes, énervement,…).

Puis viennent les cris, les menaces, la peur dans leurs yeux, les pleurs, les paroles de trop. Rien de très constructif.

Heureusement, s’ensuivent les excuses, les câlins, les bisous.

Mais on part à l’école le cœur lourd, très lourd, rempli d’amertume et de culpabilité

Les pleurs qui explosent en rentrant à la maison, seule…


…Enfin, les Retrouvailles !

Heureusement, vendredi est arrivé, plus zen de savoir que ce marathon allait prendre fin… J’ai réussi à lâcher du lest, suis allée prendre un café chez une amie et j’ai gardé BidouBoy à la maison vendredi après-midi. J’ai pris le temps

Et nous avons savouré les retrouvailles !


Alors quand je vois comment j’ai fini la semaine, je n’ai qu’une question :

Mais comment font les parents solo ?

Sincèrement, je vous admire !


Et vous, comment gérez-vous les absences des conjoints ? Plutôt plus détendu ou pas du tout ?

Bonne journée à tout le monde…

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

46 commentaires sur « Mais Comment font les Parents Solo ? »

  1. Je vois que nous avons la même vision des choses. C’est totalement ça. Quanf mon compagnon ne rentrr pas, tout est réglé comme du papier à musique. Le bain, le repas, l’histoire, le jeu et le coucher… mais même si c’est plus facile, les enfants n ont plus le même equilibre et ca devient vite l’enfer. Ici, un soir sans papa ca va. 2, c’est long, 3, cest l’horreur. Mais les retrouvailles ne sont que meilleures

    1. Oui, nos ressentis sont exactement les mêmes ! Ici, les retrouvailles sont toujours à prendre avec des pincettes, j’avoue apprécier la liberté de mouvement que j’ai quand je suis seule. Alors, nous avons toujours besoin d’une période d’adaptation… Bon courage à toi aussi pour les semaines à venir alors…

  2. Je crois qu’effectivement on peu admirer les parents solo. Ma maman m’a élevé seule et j’ai vu de l’intérieur combien cela était difficile. Cela m’a fait grandir plus vite d’un côté. J’ai parfois l’impression d’être adulte depuis une éternité car dès mon jeune âge j’ai pris ma part de responsabilité. Bizarrement avec un seul parent il y a plus de rapport « copain » que le cadre familial pur et dur avec les 2 parents. C’est une approche différente de l’éducation je pense.

    Pour ma part quand papa est absent j’ai l’impression que mes enfants prennent sur eux et se responsabilisent. Ils savent que je n’ai pas 6 bras et que je ne peux pas gérer les demandes des 3 à la fois. Quand papa est là ils se laissent plus aller puisqu’on est là pour « gérer ».

    1. Oui, ici aussi, ils rechignent moins à la tâche quand je suis seule… Mais clairement, quand on doit élever seule ses enfants au quotidien, on doit apprendre à lâcher du lest sur plein de sujet… j’admire beaucoup ta maman, même si clairement, cela ne doit pas être sans conséquence sur les enfants… Merci de ton partage d’expérience

      Virginie

  3. Comme tu le sais, j’ai été maman solo quelques jours aussi la semaine dernière, mais un peu moins longtemps, et épaulée en partie par la nounou comme je travaille. J’ai la chance que les filles soient dans une période cool, elles ont été bien mignonnes, et pourtant comme tu le dis, j’ai quand même ressenti ce mélange de soulagement – à pouvoir suivre les horaires et activités que l’on fixe seules – et de pression. Etre sur le pont tout le temps, sans « pause », c’est ce qui doit être le plus usant je crois, en dehors du comportement des enfants eux mêmes…Je pense souvent à ces parents solo, qui n’ont pas ce temps pour souffler, pour faire retomber la pression, et en même temps, sur qui on compte tout le temps (les enfants comme l’environnement extérieur). Ca doit demander une force incroyable, et représenter une pression si forte…Je mesure chaque jour ma chance d’avoir un chéri pour m’épauler, et une famille unie et épanouie.

    1. Nous sommes bien d’accord. ces périodes sont toujours ambivalentes pour moi. Mais clairement, j’admire ceux qui n’ont pas le choix de faire cela tout le temps, bien plus souvent ou bien plus longtemps… Sans sas de décompression, l’explosion peut-être bien plus violente à mon avis… Prochaine fois pour mois, 3 jours début octobre !!

      Belle semaine

      Virginie

  4. Pour ma part, j’avoue que c’est assez simple à gérer mais il est vrai que je n’ai qu’une petite fille de 21 mois donc forcément, c’est moins dur que pour les mamans à la tête de fratries… Et puis, les déplacements ne durent que 3 jours et surtout n’arrivent que 3-4 fois dans l’année. Ceci dit, c’est moi qui m’occupe le plus de notre Louloutte matin et soir donc cela ne me fait pas un grand changement… 😉 Mais comme toi, je suis admirative des mamans solo !

    1. Je t’avoue qu’il se déplaçait bien plus souvent quand nous n’avions que Chipette mais je trouvais cela tout aussi fatigant… Il faut dire que je me remettais doucement d’un burn-out, ce qui ne devait pas aider… Mais oui, nous devrions ériger une statue à tous les parents solos !!

  5. C’est rigolo parce que ton article parle en fait de mon quotidien. Mon mari travaille « en déplacement », il est donc absent toutes les semaines du lundi au vendredi. Je suis en solo 5j par semaine, et tu décris assez bien la semaine. Les deux premiers jours, c’est plutôt cool. Ensuite vient le mercredi (où j’ai les deux toute la journée) et je me fatigue à les occuper et la journée est looOOOoongue. Et jeudi et vendredi, la fatigue est là. La voix s’emporte plus vite, on est généralement en retard. Et enfin, le vendredi après-midi, il rentre et c’est la fête à la maison ;-).
    On s’y fait, c’est clairement pas l’idéal, mais quand on a pas le choix ;-).
    J’admire les personnes qui sont solo H24 et 7j/7 parce que les week-ends sont vraiment une soupape de décompression pour moi !!

    1. Oui, tu as le week-end pour décompresser mais que les semaines doivent être longues quand même… J’avoue que j’aurais du mal à suivre. Mais, je crois que quand on n’a pas le choix, on fait, coûte que coûte ! Bravo à toi en tout cas !

      Virginie

  6. 1 semaines tous les deux mois, Papa est en horaire décalé (légèrement). Il commence à midi et peut finir jusqu’à 22h. Durant la première année de ma fille pas de soucis, je ne travaillais pas, plus facile alors de gérer. Puis je suis partie travailler et là ces semaine sont un peu plus compliqués car en plus il y a la pression du travail, la maison à ranger, le repas à faire … Mais elle n’était pas encore à l’école donc tant pis pour les coucher un peu plus tard qu’à l’habitude. Et en ce moment, je suis enceinte et en arrêt maladie du coup je peux aller la chercher après l’école. Ca nous fait du bien d’avoir un peu plus de temps toutes les deux. Mais à côté de ça, les hormones me rendent (beaucoup) moins patiente et je pense que ça doit se ressentir un peu dans ces moments là. Surtout qu’elle a du mal à jouer toute seule et demande beaucoup d’attention le soir ce qui est un peu plus compliqué en ce moment avec la fatigue. Il sera également en déplacement en Novembre (2 jours seulement), on verra bien à ce moment là 😉

    1. Oui, les horaires décalés, cela ne doit pas être toujours simple à gérer non plus… et clairement, les hormones peuvent nous pourrir la vie !! Allez, nous allons y arriver et on va assurer au final ! Bon courage à toi également…

  7. Je me pose très souvent cette question, et je suis aussi admirative… Mon mec finit tard uniquement 2 soirs par semaine, mais ces soir où je suis seule sont une véritable épreuve physique et morale ! Il lui est déjà arrivé de s’absenter, mais savoir que le jour où l’on pourra à nouveau être épaulée est proche aide à tenir le coup….

    1. Oui, c’est ça. Malgré les difficultés, on sait que c’est ponctuel et on voit le bout du tunnel à un moment ou à un autre… ce qui n’est pas le cas des parents solos… Bon courage à toi également alors !

  8. Je suis femme de militaire bientôt ( 3 jours p***** , 3 jours ! ) en retraite et wah ! J’ai vécu des OPEX solo , des OPEX seule avec mon fils qui tombe bien sûr malade ( et qui nécessite une hospitalisation ! sinon c’est pas drôle ) , une OPEX avec mon fils et enceinte et …. je suis bien contente que cela se termine . J’ai toujours vécu comme ça car en décalé puisqu’il faisait des gardes de 24h . Maintenant il change de vie …. chauffeur routier ! Alors au debut il était motivé pour du national ( rapport à la paye on va pas se mentir ) mais finalement il a décidé de profiter de nous et ne part qu’en région al et rentre tous les soirs ! Et bien des fois je dois dire que le rythme n’est pas facile à prendre ! Beaucoup plus d’ engueulades qu’avant …. c’est spécial mais on va s’y habituer !
    Ajoutez à cela le fait que je bosse chez moi en tant que nourrice car j’ai mon concours d’atsem mais pas de poste de libre aux alentours ! !!

    Bon courage à toutes les mamans solo , partielle ou à temps plein !

    1. Femme de militaire, je crois que c’est ce qu’il y a de pire… Comme je te le disais sur Insta, en plus des absences (pas toujours prévues), il y a l’inquiétude et les difficultés de communication… je suis contente de voir que cela se termine pour toi ! Mais oui, j’ai aussi toujours du mal à reprendre le rythme quand il rentre. j’apprécie ma liberté quand il n’est pas là. Vous allez retrouver un équilibre petit à petit. réapprendre à faire des concessions au quotidien. Érigeons une statue à toutes ces mamans hors norme ! Je te souhaite aussi d’avoir vite ton poste d’atsem !!

      Virginie

  9. Pour moi c’est la partie énervement, cris et pleurs pour finir par la culpabilité qui prend le dessus! J’ai toujours été admirative des parents solo, je le répète à mon homme à chaque fois qu’il rentre d’une réunion de quelques jours… Mais comment font elles?!

    1. Exactement… Je crois malheureusement qu’elles font comme elles peuvent car elles n’ont pas le choix. Et au final, nous ferions tout aussi bien si nous n’avions pas le choix mais que cela doit être dur au quotidien !

      Merci pour ton retour…

  10. Bon et bien ça ne me rassure pas tout ça, mon homme est marin pêcheur et part 1,5 mois pour revenir 1 semaine. C’est loin d’être facile et ma fille n’a pas encore 2 ans ! Elle comprend de plus en plus et l’attente est de plus en plus longue. Je lui explique avec des livres qu’elle peut compter sur son papa, qu’il travaille sur un bateaux ect… Elle l’a un peu au téléphone mais c’est tout !

    1. Oh oui, cela doit commencer à être compliqué… ici, il n’est jamais parti plus de 15 jours d’affilé et c’était déjà long. mais cela va le faire, et les retrouvailles n’en seront que meilleures ! je te souhaite plein de courage, plein de réconfort à toi et à ta fille. je vous admire, vous, les femmes de marins, militaires, routiers, etc… Bravo à vous, cela n’est pas simple

  11. C’est marrant, j’avais fait un article sur le papa absent, même sans déplacement, quand le boulot prend vraiment trop de place (je hais les épidémies hivernales) … et une des conclusions était justement que c’est en même temps plus dur (pas de relais) et parfois plus facile (on sait qu’on ne peut compter sur personne d’autres que soit même).
    Et j’avoue, dans ses coup de temps là, j’admire les parents solo…

    1. J’ai l’impression que Ce sentiment est finalement assez général ! Entre meilleure organisation et grosse fatigue ! Ici, aussi, même en temps normal, le boulot prend trop de place … bonne nuit

  12. Oh écoute, en te lisant je réalise à quel point je serais dépassée… Charlie est un amour mais nous nous relayons beaucoup avec Daddy Olk. Et dire que nous n’avons qu’un enfant ! Bien sûr il m’est arrivé d’être seule avec lui pendant 2/3 jours mais je suis toujours contente quand papa rentre. Je dois même dire qu’on est ravis aussi bien moi que Charlie. Il sent que je fatigue je crois.
    Pourtant il est adorable et me suit dans mes activités mais malgré tout être deux c’est bien plus agréable 😉

    1. Non, mais si cela se trouve, tu gérerais ça comme une pro… Chacune est différente et gère à sa manière… Mais clairement, c’est plus simple à 2.

      Belle journée

      Virginie

  13. je vis ca toutes les semaines mon homme ne rentre que le we de la caserne et ce n’est pas tous les jours facile. il y a bien des fois ou j’aimerais qu’il soit la le soir comme toute famille « normale » mais d’un autre côté j’ai mes habitudes et ca va a peut près comme je le veut. quand il est la on traine on se la joue cool mais très vite on perd nos repères des horaires et c’est du grand n’importe quoi pas évident de trouver l’équilibre entre la semaine et le we. et encore j’ai de la chance il ne part plus comme quand l’ainé était bébé pour des durées de 4 mois 1/2 à 6 mois…

    1. Je te tire mon chapeau, je ne dis pas que j’en serais incapable mais cela doit être épuisant au quotidien. par contre, cette sensation d’être mieux organisée quand on est seule a l’air d’être assez général ! C’est étonnant

      Belle journée à toi

  14. Ohla! Oui, tu as bien raison, pas facile d’etre parent solo…
    Moi ce qui me manque le plus, ce sont des interactions normales avec un adulte, en l’absence de mon mari… et puis c’est juste epuisant de devoir faire le chef tout le temps et partout…
    Bon retour a la vie a quatre… c’est bien plus agreable, tout de meme!

  15. Et bien ton article fait mouche auprès des mamans. Je pense que nous avons toute eu l’occasion de vivre ces moments solos durant lesquels on se dit qu’on admire les parents qui élèvent seuls leur enfant, comment font-ils pour ne pas craquer ? Mon grand barbu part en déplacement une ou deux fois par an pendant une semaine et j’ai un peu le même sentiment que toi, au début tout va bien mais à la fin de la semaine c’est compliqué. Je me souviens d’une fois où c’est arrivé alors que j’étais enceinte de choupette et lapin a été difficile toute la semaine, j’ai craqué en pleurs à plusieurs reprises en me demandant ce que je lui avais fait….Mais je pense que les enfants nous testent et oublient vite nos petites sautes d’humeur…nous avons souvent été seuls avec ma mère enfants, on se chamaillait tout le temps, forcément au bout d’un moment elle s’énervait et ça n’est pas pour autant qu’on lui en voulait.

    1. Oui, tu as vu ça ! Je me suis aperçue que j’étais loin d’être la seule à ramer. mais surtout que certaines mamans étaient seules bien plus souvent que moi. cela m’aide à relativiser… Je sais bien qu’ils oublient ce type d’épisodes bien plus vite que nous, mais c’est toujours compliqué à digérer.

      Bonne journée

      Virginie

  16. Je me demande en effet comment elles font ces mamans solo et je dois même dire que je les admire car même si je m’occupe de la plupart des choses je suis soulagée quand le papa rentre et peut un peu prendre le relai.
    Par contre comme toi j’ail l’impression d’être mieux organisée seule que le ajournée où le papa est là. J’ai mes habitudes, mon fils a un rythme alors que quand il est là c’est tout chamboulé.
    Bises à toi et tes loulous

  17. Pas facile ces semaines seules, mais comme toi quand je sais que je suis solo, les choses se font plus vite puisque je n’attends rien de l’autre. Les enfants sont souvent couchés plus tôt aussi et je suis bien mieux organisée et les couchers sont également plus simples ! C’est un mal pour un bien, mais quand ca dure une semaine, ce n’est pas facile !
    Courage à toi !!

    1. C’est assez dingue. Je m’aperçois que cette sensation de meilleure organisation est assez générale ! Bon, clairement, il y a un moment où la fatigue prend le dessus !

  18. Monsieur Bob a aussi des déplacements régulièrement. Comme toi, au début, je gère bien voir mieux car je n’ai de compte à rendre à personne et pas besoin que nous soyons tous lavés et que nous ayons mangé à 21h car personne ne m’attend derrière pour passer la soirée ensemble. Mais soyons clair, si ça dur plus de 3 nuits, ça commence à être très difficile à gérer et pourtant, je n’en ai qu’une… Mais comment font ces parents solo de plusieurs enfants?? Je me demande déjà moi même comment nous feront à 2 pour gérer un second enfant… lol

    1. Ne t’inquiète pas. Ta fille va grandir et ce sera plus facile… mais’ nous avons tous ce sentiment de plus facile au début puis épuisant sur la fin… je crois malheureusement que les parents solo font Car ils n’ont pas le choix…

      Belle journée

  19. Quand MrRéglisse n’est pas là, comme chez toi, je me prends moins la tête pour le dîner et je fais des choses simples et rapides. Le moment que je redoute le plus est le moment de les mettre au lit car je sais que j’ai encore beaucoup de choses à ranger et eux font n’importe quoi.
    Le truc qui change le plus est que bien souvent je dors encore bien plus tardivement qu’habituellement et donc je fatigue plus vite.

    1. Pareil pour le coucher… Je me couche également bien plus tard que d’habitude ce qui est une mauvaise stratégie en soi !!

      Bonne journée

  20. Alors moi bizarrement, ça roule mieux quand Monsieur n’est pas là ! Je suis mieux organisée et je me laisse moins débordée. C’est très étrange mais je gère mieux seule, voilà ! (devrais-je songer au divorce ? ;-))

    1. Mais c’est un sentiment assez général en fait ! Au début, j’ai la même impression. Moins débordée, mieux organisée ! Puis Jour après Jour la fatigue prend le dessus…
      Mais non, mais non, pas de divorce, c’est partout pareil !

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !