Quand le Couple part à la Dérive…

Depuis l’ouverture du blog, j’ai très peu évoqué mon couple. Et pour cause, il tient actuellement à un fil, il est un peu à la dérive et fragilisé… Et même si le sujet est très personnel, je ressens le besoin de poser tout ça sur le papier aujourd’hui.

Quand un Burn-Out fragilise le couple

Quand j’ai fait mon burn-out, notre couple en a forcément beaucoup souffert. Pourtant, PapaSurLeFil a été exemplaire. Il m’a beaucoup soutenue, il a été présent pour notre fille là où moi, je ne l’étais plus. Mais clairement, nous ne sommes pas sortis indemnes de cette épreuve, et je sens que parfois, il a du mal à tourner la page.

Je reste, de mon côté, fragile et à fleur de peau. Je suis à la maison toute la semaine. Pour l’instant, c’est un choix de ma part, et si tout n’est pas parfait, je me sens plutôt bien comme ça. Mais il arrive parfois que j’ai besoin de relâcher un peu la pression (et comme j’essaie quand même d’épargner les enfants 😉 ), c’est souvent Monsieur qui trinque.

Cet épisode a énormément fragilisé notre couple et a encore des conséquences marquées sur notre quotidien.

burn-out-descente-aux-enfer-escaliers-naufrage-couple-a-la-derive

Quand les Enfants fragilisent le couple 

Tout le monde le sait, l’arrivée des enfants peut agir tel un tsunami dans une vie de couple bien huilée et venir chambouler toutes nos habitudes et nos certitudes.

Nous avons eu beaucoup de problèmes avec le sommeil de BidouBoy (et encore aujourd’hui, tout n’est pas réglé). Et clairement, avec le manque de sommeil et la fatigue accumulés à ce moment-là, nous avons longtemps été sur les nerfs. Nous nous sentions tellement impuissants vis-à-vis de la situation, que l’on a eu besoin, l’un et l’autre, de trouver un bouc-émissaire. Les disputes se sont ainsi faites très (trop) fréquentes et les mots (pas toujours sympathiques) ont fusé. Si aujourd’hui, cela s’est apaisé, quelques rancœurs sont restées et sont dures à digérer.

Il arrive également souvent que le comportement de nos enfants nous dépasse, que les difficultés du quotidien (crises, disputes, refus de l’autorité,…) s’accumulent et qu’au lieu de faire front à deux, notre couple explose car incapable de supporter ces problèmes.

Nous évoluons, chacun avec notre vécu, avec l’éducation que nous avons reçue, avec nos émotions, sentiments et ressentis propres du moment. Et de temps en temps, les désaccords en termes d’éducation prennent le dessus. J’ai parfois l’impression que nous ne sommes plus sur la même longueur d’onde à ce sujet.

De plus, j’ai quelques fois besoin de souffler et qu’il prenne le relais, mais j’ai également ce besoin paradoxal de tout contrôler pour juguler mes foutues angoisses. J’ai énormément de mal à lui laisser sa place au quotidien.

Ces difficultés (normales, j’en suis consciente) du quotidien de parents mènent régulièrement à des disputes qui fragilisent de plus en plus notre couple.

Quand la Vie Professionnelle fragilise le couple 

Avec l’arrivée des enfants, mes priorités et mes ambitions professionnelles ont changé et j’ai parfois l’impression que ce n’est pas assez le cas pour PapaSurLeFil, que nous ne sommes plus d’accord à ce sujet. En effet, PapaSurLeFil travaille beaucoup et s’il est tout à fait conscient que ses absences pèsent sur notre quotidien, il n’arrive pas à se détacher de ce boulot parfois envahissant.

Il rentre assez tard, arrive au milieu du dîner, part souvent très tôt le matin, lui arrive de temps en temps de travailler le samedi et le soir à la maison. Plusieurs fois dans l’année, il part en déplacement (souvent quelques jours, parfois la semaine). Alors, quand il est à la maison, souvent, j’ai plus envie de souffler que de passer du temps à 4 ou à 2… Et il y a ainsi des périodes où les moments en famille se font rares.

Pendant la semaine, le peu de temps où nous sommes ensemble à la maison, les enfants accaparent son attention et nous laissent peu parler… Et quand ils sont couchés et ne nous font pas remonter 10 fois, on préfère se poser ou alors on aborde des questions administratives ou financières.

Ainsi, quand nous avons des différends concernant les enfants, par manque de temps et d’envie, nous évitons souvent le sujet. Nous ne souhaitons pas passer le peu de temps que l’on a à 2, à parler de choses qui fâchent.

Pourtant, elles auraient sûrement besoin d’être évacuées et mises à plat et je pense qu’au quotidien, cela continue à fragiliser notre couple.

absence-papa-aux-repas-naufrage-couple-a-la-derive

L’arrivée des enfants, les évènements de la vie, les difficultés du quotidien familial et professionnel nous ont fait grandir, évoluer. Mais se trouve-t-on toujours sur le même chemin, l’un de nous n’a-t-il pas dévié de la trajectoire commune de notre couple ? Je ne sais pas mais malgré tout, on continue à essayer, à faire des efforts pour les enfants mais aussi pour nous car nous avons encore besoin d’y croire un peu.

C’est que tout n’est pas perdu, non ?

Et vous, le couple a-t-il été fragilisé ou renforcé par l’arrivée des enfants ?

Bonne journée

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

14 commentaires sur « Quand le Couple part à la Dérive… »

  1. Tout n’est pas simple non. Je crois qu’au delà des enfants, c’est le tsunami du quotidien qui est dur car il tente bien souvent de tout balayer sur son passage mais il faut tenir bon. Les sentiments sont là. Dans ton article, ils transpirent. Alors courage.
    Je t’embrasse, je vous embrasse tous les 2 et vous souhaite une soirée en amoureux très vite

  2. Oh oui je compatis! Notre couple est fragile en ce moment, alors que pourtant nous n’avons qu’un enfant, et j’en veux un deuxième rapidement pour qu’ils aient peu d’écart et soient le plus complice possible. Ça va être du boulot pour préserver notre couple…ceci dit je remarque aussi que beaucoup de nos disputes sont liées a nos parents respectifs qui sont assez lourds et envahissants…je vais mettre des distances déjà, en espérant que ça aidera! Bon courage pour ces moments difficiles, il y a toujours des petites choses a mettre en œuvre pour essayer d’améliorer les choses, qui peuvent paraître anodines mais peuvent faire la différence. Et merci pour cet article honnête qui change de la vie parfaite qu’on voit habituellement sur instagram!

    1. Oui, les parents envahissants et toxiques peuvent mettre à mal un Couple aussi ! Merci pour tes encouragements. Le blog me permet d’évacuer toutes ces difficultés du quotidien et de poser des réflexions pas toujours très claires dans ma tête ! Et si mon quotidien et ses problèmes peuvent permettre à d’autres de se sentir moins seuls, c’est top aussi ! Bon courage, je te souhaite d’avoir ce deuxième bébé tout en préservant votre Couple ! Bonne journée.
      Virginie

  3. Mmm…c’est dur de lire ça…mais je crois qu’on rencontre toutes un peu ces problèmes avec l’arrivée des enfants – rejeter la faute sur l’autre, s’énerver de fatigue, bouillir de voir le papa moins présent que nous, et s’éloigner par manque de temps calme à deux… Pas facile à faire, mais il faut je crois se conserver des moments à deux, même de tout petits, des attentions, pour garder la flamme.
    Les enfants mettent parfois les couples à rude épreuve, mais quand on outrepasse ces difficultés, ça rend aussi plus forts et les liens n’en sont que plus profonds. J’espère que vous allez vite passer ces turbulences et vous retrouver un peu mieux…

    1. J’avoue que mon blog me sert parfois d’exutoire… Cela n’est pas toujours facile à coucher sur le papier mais cela m’aide au quotidien… je crois que l’on passe tous par ces moments difficiles mais l’important est de réussir à les dépasser… j’espère aussi que nous réussirons à mettre de côté ses rancunes ! Merci pour ta sollicitude et je te souhaite un bon week-end !
      bises
      Virginie

  4. Bonjour,

    Je suis ton blog depuis quelques temps. N’auriez vous pas la possibilité, ton mari et toi, de faire garder vos enfants de temps en temps afin de faire des sorties en amoureux ou entre amis?
    C’est important pour un couple de sortir un peu du quotidien et de passer de bons moments aussi sans les enfants même si ce n’est pas simple quand ils sont petits.
    Bon courage, je pense que c’est juste une mauvaise période à passer et que vos sentiments sont toujours là.
    Gwen.

    1. Bonjour,
      Merci pour ton gentil commentaire. Nous les faisons garder de temps en temps mais sûrement pas assez souvent, j’en conviens. Peu de famille capable, ayant envie de les garder donc ce sont toujours les mêmes personnes que nous sollicitons. Et j’avoue que même s’ils grandissent, j’ai encore du mal à passer le cap de les laisser à une « étrangère » (baby-sitter ou autres…)… J’espère aussi que nous arriverons à passer cette mauvaise passe…
      Encore merci pour ton retour.
      Bonne fin de journée et bon week-end.
      Virginie

  5. J’ai mis du temos mais je viens enfin commenter cet article car me je retrouve un peu dedans.
    Déjà l’arrivée d’un enfant bouleverse tout et redistribue les rôles de chacun. Comme toi je suis à la maison avec mon fils et je me rends compte parfois qu’avec le papa on est pas sur la même longueur d’onde. Par exemple le soir après le travail ou le week end, lui n’aspire qu’à se reposer quand moi j’aimerais souffler et lui passer le relais, sauf que je me dis que moi je « ne travaille pas » alors au final, je ne pas jamais vraiment déconnecter car non quand on est à la maison, même une pause café n’est pas véritablement une pause avec les enfants. Et comme tu le dis si bien, on a envie de souffle mais en même temps on aimerait tout contrôler, je crois qu’en devenant maman s’il y a une chose qui est dure c’est d’apprendre le lâcher prise, accepter que parfois on y arrive pas, qu’on ne peut pas tout contrôler.
    Sans parler non plus de la fatigue qui s’accumule, les disputes qui démarrent plus vite. Et quand le soir bébé dort enfin, souvent on est trop fatigués ou on parle du bébé !!!
    Je ne peux donc que comprendre cet article,
    je t’embrasse.

    1. Merci… tu résumes bien la situation… je pense malheureusement que cela reflète une bonne partie des familles dont la femme reste à la maison (que ce soit par choix ou par obligation)…
      Je te souhaite une bonne soirée ! Souhaitons nous de trouver l’équilibre…
      Bises

      1. C est tout à fait ca!!!! Ici aussi nous vivons la même chose ( éducation parentale differente, papa très absent pour son travail alors quand il rentre c papa copain….) je me retrouve totalement dans ton texte et dans les messages et qu est ce que ca Rassure!!! Merci pour cette bouffee d oxygène je me sens moins seule.

        1. Cet article m’a servi d’exutoire mais je me suis toujours dis que si je pouvais permettre à des femmes, des mamans, des couples de se sentir moins seule, Ce serait super ! Même si le sujet n’est pas très positif, j’espère que mon billet t’aura aidé à prendre un peu de recul !

          Bonne journée

          Virginie

  6. J’apprends le langue Francais , donc soyez gentille avec mes erreurs grammaticales . Mais j’espere que je peut vous faire comprendre que votre blog m’intéresse beaucoup, et je vais le suivre. Ce que vous avez ecrit est vrai , cela m’arrive tres souvent . Mais ce que j’ai dire a moi meme de faire baisser les espoirs vers les autres et faire juste ce que je peut faire facilement. Quelques fois c’est nous qui nous donnons du mal par imposons les regles. La vie doit etre facile pour nous. J’ai commencé par m’aimer tant , et aussi de comprendre que chaque personne réagir différemment. Mon mari et moi , nous nous disputions tres souvent , mais depuis que j’ai compris son points forte et ses points fragile , je lui a laissé tranquille . Je me suis rend compte , que c’est à moi de rester calme.
    Merci à vous.

    1. Merci pour votre message. Pas de souci par rapport aux fautes… Oui, je suis d’accord avec vous. Je pense que souvent nous sommes trop exigeant avec nous mêmes et avec les autres… et que cela ne simplifie pas la vie et les relations !

      Bonne journée

      Virginie

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !