Se Sentir Toute Petite…

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours souffert d’un manque de confiance en moi. En de nombreuses occasions, je me suis sentie toute petite. Et pourtant, je n’ai vécu que peu d’échecs. J’ai toujours réussi mes examens et mes concours haut la main. Le peu de temps qu’a duré ma vie professionnelle, ce fut plutôt avec succès. J’ai une chouette famille, une belle maison…

Bref, j’ai normalement tout pour être fière de ce que j’ai construit et ce que j’ai !


Ne Voir que le Négatif

Et pourtant, je ne vois souvent que le négatif. En ce moment, je ne vois que les incertitudes par rapport à mon avenir professionnel et les difficultés financières qui pourraient en découler. J’ai tendance à ressasser mes ratés avec mes enfants, les problèmes dans mon couple

Comme vous le savez, je prépare actuellement le CRPE. Tout le monde me dit que je l’aurais haut la main, mais je doute continuellement…

J’ai la fâcheuse manie de me comparer aux autres, à la belle-sœur, à la voisine, à la maman de la copine, à la blogueuse d’à côté…

Et à chaque fois, je me sens toute petite.

Je me sens petite face à leur carrière professionnelle, petite face à leur courage au quotidien, petite face à leur confiance en elle, petite face à leur physique, leur classe, leur beauté, petite face à leur capacité à être à l’aise en toutes circonstances, petite face à leur capacité à prendre des initiatives, petite face à la jolie plume de certaines copinautes,…

Je m’arrête là car je pourrais en écrire des lignes et des lignes…


Culpabiliser

Mais en ce moment, je culpabilise d’autant plus de ces doutes, de ce trait de caractère, de mes difficultés à faire face aux petits soucis du quotidien. Je culpabilise d’autant plus que j’ai de la famille, des amies, des copinautes qui vivent des évènements bien plus compliqués, plus graves que tout ça…

Alors, je voulais écrire ces mots, à chaud, pour envoyer à chacune d’entre elles tout mon soutien, tout le réconfort dont je suis capable. Actuellement, toutes mes pensées vont vers ces femmes qui doutent, ces femmes qui ont peur de l’avenir, ces femmes que j’admire au plus profond de mon cœur.

Je me sens si petite face à elles.


Avoir le Courage de leur Dire

J’aimerais leur dire que 2018 sera douce pour elles, mais en vérité, je n’en sais rien. J’aimerais leur dire qu’elles seront assez fortes pour affronter tout ça, mais je n’en sais rien. J’aimerais leur dire que tout ira bien, mais je n’en sais rien. J’aimerais leur dire qu’elles seront merveilleusement entourées, mais je n’en sais rien…

J’aimerais leur dire qu’elles n’oublient jamais qu’elles sont merveilleuses, qu’elles sont courageuses. J’aimerais leur dire que, malgré tout, elles ont le droit ne pas y croire tout le temps, qu’elles ont le droit de craquer, de s’écrouler. J’aimerais leur dire qu’elles auront toujours les ressources pour rebondir quoi qu’ils arrivent.

Mais souvent, je ne dis rien, ou si peu, de peur d’être maladroite, de blesser, de peur que mes propos soit mal interprétés.

Souvent, je dis peu car je me sens si petite…

J’espère que vous vous reconnaitrez dans ces mots. Je ne dis peut-être pas grand chose mais mes pensées sont avec vous en ce début d’année compliquée…

Virginie

Rendez-vous sur Hellocoton !

52 commentaires sur « Se Sentir Toute Petite… »

  1. Si tu savais comme je pense souvent à toi, je me reconnais tellement dans tes articles, tes mots…comme toi, je suis pleine de doute face à cet avenir, à ce concours que j’ai tout simplement peur de rater ou est-ce que je suis vraiment faite pour ce métier…de la culpabilité aussi d’avoir lâchement abandonné mon boulot actuel alors que finalement c’est pour mon bien mais j’ai encore du mal à m’en convaincre…de la culpabilité de me plaindre de ma situation alors que d’autres en traversent des nettement plus dur…Mais je nous souhaite que 2018 soit synonyme de renouveau et qu’on apprendra à se faire plus confiance en soi-même…
    Je t’embrasse bien fort !

    1. J’ai les mêmes doutes, les mêmes peurs face au concours… Peur de le rater bien évidemment, mais aussi peur de le réussir ! Peur de le réussir car j’ai comme toi peur que finalement ce métier ne me convienne pas… Mais finalement, qu’ais-je à perdre à essayer ? Pas grand chose… Un an de ma vie tout au plus, ce n’est finalement pas grand chose face à ces nombreuses années de remise en question… Je te souhaite à toi aussi de te reconstruire, de trouver ta voie, quelle qu’elle soit !

      Bises ma jolie…

      Virginie

  2. De jolis mots couchés ici dans lesquels je me retrouve très -trop- souvent…
    Réussir à se faire confiance et à croire en soi, cela s’apprend, ce n’est pas inné chez tout le monde. Je crois souccent que les réseaux sociaux y sont pour beaucoup dans le fait de se sentir « petite » avec toutes les vies si superficiellement parfaites que l’on voit défiler.
    Apprendre à aimer le quotidien et ses petits rien et petites joies et un bon début aussi.
    Je te souhaite d’y arriver et de te sentir plus grande en 2018.
    Les incertitudes sont grandes dans notre foyer aussi… c’est l’époque qui veut cela peut être…
    Stéphanie

    1. Les débuts d’année sont souvent des périodes de remises en question, le mauvais temps, les courtes journées, la fatigue et les microbes n’aidant pas… Tu as raison, savourer les petits riens du quotidien, j’y travaille mais c’est un long chemin… Merci pour ton adorable message. Je te souhaite à toi aussi d’être plus apaisée en 2018…

      Bises

      Virginie

  3. La culpabilité, mon compagnon des moments de doute…
    Pendant longtemps je me suis sentie petite. Et même encore aujourd’hui, quand je doute, ce sentiment m’assaille. Mais j’ai appris à le combattre, à mettre en place des gardes fous pour qu’il ne reste pas longtemps. Le cahier de réussite m’a bcp aidé. Se replonger dans ses victoires pour se donner le courage d’avancer. L’estime de soi: que je n’avais pas et que j’ai travaillé. Je suis convaincue d’une chose: tu vas passer au delà de ce sentiment. Tu en as les ressources et l’énergie. Je te souhaite une année pleine d’opportunités, d’aventures et d’épanouissement personnel. Parce que mon petit doigt me dit que tu t’ennueyerai si l’ année est trop calme ????????????

    1. Je crois que tu commences à me connaitre… Je n’apprécie pas spécialement le calme, non… Je m’ennuie et réfléchis trop dans ces moments-là… J’ai besoin d’action pour ne pas tout remettre en question et angoisser… Merci pour tes conseils, que je vais essayer de mettre en application. Noter les réussites, les petits bonheurs régulièrement, est une astuce qui revient. J’en profite pour te souhaiter également une année pleine de projets, de santé et d’action !

      Bises

      Virginie

  4. Oh non tu n’es pas petite 😉 tes mots sont très justes et tu es une très belle personne. Je t’embrasse et te souhaite en 2018 toute la réussite que tu mérites !!

    1. Merci beaucoup pour ton message et tes encouragements… Cela me touche. Je te souhaite également une belle année de consolidation de ton apaisement !

      Bises

      Virginie

  5. Si tu savais comme j’aime te lire ! Je me reconnais tellement dans tes lignes !

    Moi aussi il m’arrive (un peu trop souvent) de me comparer et de me sentir si petite face aux autres. Et, s’il est important de douter parfois, ça devient vite maladif et destructeur lorsque c’est en permanence… Mais depuis quelques temps (depuis que j’ai mes enfants en fait je crois), j’arrive à prendre un peu plus de recul et à voir un peu plus le positif dans ma vie. J’ai également un petit rituel qui m’aide bien et qui me fait retrouver un peu de confiance lorsque je ne vais pas bien : tous les soirs, je note dans un petit cahier 3 moments de ma journée où j’ai été fière de moi ou où je me suis sentie bien, quelque chose de positif en tout cas. Cela permet de se rendre compte qu’il y a du positif dans chaque journée (même si parfois ce ne sont que de petits moments très rapides) et cela fait vraiment du bien lorsqu’on le relit les jours de déprime : on se rend compte que finalement, notre vie est remplie de jolis moments et qu’on est capable de beaucoup de choses !

    Je ne te connais pas encore très bien, mais je peux te dire que non, tu n’es pas petite ! Tu m’as l’air d’être une femme exceptionnelle : à chacun de tes articles, à chacun des mots que tu peux laisser sur instagram ou sur mon blog, empreints de bienveillance et de gentillesse, je me dis que tu es une belle rencontre. Tu es une super maman : tu me fais d’ailleurs souvent culpabiliser quand je vois tout ce que tu fais avec tes loulous (mais je ne t’en veux pas 😉 ). Tu es présente pour eux, tu les aimes, ça se sent ! Ton article prouve aussi que tu es une super amie, qui se soucie des autres et qui est présente dans les moments difficiles. Quant à ta façon d’écrire, je t’assure que j’aimerais bien savoir écrire aussi bien que toi !

    Je ne connais pas ta vie professionnelle, mais tu es une femme intelligente et je pense vraiment que tu t’en sortiras. Alors, on ne va se mentir, le CRPE est un concours difficile et parfois ingrat et injuste… Mais si tu t’accroches, si tu le prépares bien, tu l’auras ! Et si ce n’est pas cette année, ce sera l’année prochaine. (et si tu as besoin d’aide ou de conseils, n’hésite pas, même si je ne suis pas l’instit du siècle, j’ai quand même quelques notions 😉 )

    Je m’arrête là, mais sache que je suis vraiment contente de t’avoir rencontrée (même si ce n’est que par écrans interposés) et que, même si je te comprends parfaitement, tu dois croire en toi !

    Belle journée Virginie

    Laurène

    1. Si tu savais comme ton message m’a touchée… Je pense que l’on se ressemble beaucoup sur bien des points. J’ai découvert ton blog et donc ta personne assez récemment mais j’ai de suite eu un super feeling avec toi… Ton message me confirme que je ne me trompais pas.

      Tu es toi aussi adorable, et emplie de bienveillance, pleine de chouettes idées… Tu doutes tout autant que moi et pourtant j’admire ta façon de tout gérer et tes idées…

      Je crois qu’il faudrait que l’on apprenne à appliquer notre bienveillance à nous-mêmes, ce serait le début du chemin…

      Bises
      Virginie

      1. Oh merci, ton message me touche beaucoup moi aussi. C’est vrai qu’on se ressemble sur bien des points et cela m’apporte beaucoup de te lire et me permet notamment de me rendre compte que je ne suis pas seule à être ainsi.

        Passe une bonne soirée, bises.

        Laurène

  6. Tu manque de confiance en toi, c’est un fait. Mais ce n’est pas irrévocable jusqu’à la fin de tes jours, rassure-toi ! Parfois, il est bon de se faire aider pour accéder à un cheminement personnel plus positif. Comme tu dis, tu as une jolie vie. Tu es une fille intelligente, créative et douée. Tu reconnais toi-même n’avoir connu que peu d’échecs. C’est à toi de t’appuyer sur tes succès et d’en faire ton mantra. Tu en es parfaitement capable même si je sais que cela demande du temps et beaucoup de travail sur soi-même.
    Je te souhaite vraiment de te plonger dans cette introspection car je suis convaincue que ton bonheur à venir en dépend.

    Je t’embrasse
    Cécilia, qui croit fort en toi

    1. Merci pour ton gentil retour… Tu as raison, cela mérite un vrai travail sur soi-même. Le chemin est long mais je sais où je dois aller, c’est déjà ça !
      Le blog est aussi là pour m’y aider !

      Bises

      Virginie

  7. Je me reconnais tellement dans ton article, tellement que j’aurais pu en écrire un semblable. Tout comme toi, je réussis plutot bien ce que j’entreprends mais j’ai un cote pessimiste qui est toujours la et que je n’arrive pas a réfréner.
    Tu n’as pas de raison de douter, tu es talentueuse, et je suis certaine que tu es une super maman, il n’y a qu’à te lire pour s’en apercevoir. Je te souhaite une annee 2018 pleine de confiance. Bises

    1. Ton message me touche beaucoup. Vos commentaires me font me sentir tellement moins seule… C’est fou comme ces doutes peuvent pourrir la vie tout de même. Je te souhaite à toi aussi une année 2018 pleine de confiance alors !

      Virginie

  8. Le sentiment de culpabilité peut être bénéfique car il nous remet en question et nous force à aller de l’avant. Sure de tes qualités si bien décrites dans ton article, essaie de te servir de ce sentiment pour te renforcer là où tu en as besoin.
    Je t’envoie plein de pensées positives! 🙂

    1. La remise en question est ma plus grande qualité et mon plus grand défaut… A moi de m’en servir comme d’une arme, tu as amplement raison… Merci beaucoup pour ton gentil retour

      Virginie

  9. Un article qui résonne bien évidement beaucoup en moi, tu t’en doutes ! Je manque souvent de confiance en moi, même si je sais que j’ai déjà fait d’énormes progrès depuis que je suis avec Mister M. (il est un excellent coach de ce coté là). Je te souhaite une année 2018 éclatante, à la hauteur de la super maman et de la femme courageuse et talentueuse que tu es !

    1. Je me rends compte que je suis loin d’être la seule à manquer cruellement de confiance dans la blogosphère… C’est à croire que l’on se cache derrière l’écran ? Merci pour tes adorables mots en tout cas ! Je te souhaite également une merveilleuse année 2018, plein de confiance !

      Virginie

  10. Article touchant. Je trouve que ce n’est pas facile de parler de ses points faibles et tu l’as merveilleusement fait. En découvrant ton monde j’étais loin d’avoir perçue ce ressenti, tant je trouve tes idées et tes textes géniaux. Avoir conscience de ce sentiment est déjà un bon début. Je te souhaite une belle année 2018, qu’elle t’apporte réussite dans ce que tu entreprends avec notamment ce concours, et que cette vision de toi évolue dans le bon sens.

    à bientôt,

    Virginie

    1. Merci beaucoup… Ce que l’on montre à travers l’écran, sur Insta, n’est finalement qu’une infime partie de notre vie… Nous l’oublions souvent d’un côté ou l’autre de l’écran. Merci beaucoup pour ton retour adorable en tout cas.

      Bonne fin de journée

      Virginie

  11. Bel article. Tu n’es pas petite du tout, tu n’a rien à envier à personne. Tu es toi, on aime t’a façon d’écrire qui est la tienne. Pour moi, tu fais partie des perles de la blog que j’ai pu connaître avec Clarisse et Marie.. Tu es quelqu’un exceptionnel. Je t’embrasse. Laetitia

  12. Parfois, je manque de confiance en moi sur certains sujets mais je ne le dis jamais … Je m’efforce (et ce n’est pas simple) de toujours y croire même si les chances sont infimes et je me rends compte que cela finit par véritablement marcher car la seule personne à y croire c’était moi et c’est amplement suffisant. Je n’ai pas beaucoup d’amies (Ok je n’en ai pas) alors si je n’ai pas confiance en moi-même qui sera là pour me relever à part moi ?

    Je vais te raconter une anecdote que peu de gens savent (maintenant tout le monde le saura ah ah), j’étais une très bonne élève jusqu’à la première où de graves problèmes personnels m’ont fait sévèrement ralentis. Tous les profs et ma mère ont demandé le redoublement sauf … moi. J’ai argumenté pendant tout le conseil de classe, chez moi c’était la guerre car selon m’a mère « j’avais trop confiance en moi mon retard était irrécupérable ». J’ai fini par avoir gain de cause, je suis donc passée en Terminale avec une moyenne lamentable et j’ai travaillé dur pendant cette année : jamais absente même malade, j’avais des fiches collées dans mes toilettes pour connaître au mot près mes leçons. La suite tu l’as connais sûrement je l’ai eu ce p**** de bac avec mention en plus et mon prof principal m’a alors dit : « tu as réussi parce que tu le voulais parce que pour le coup PERSONNE n’avait confiance en toi » …

    Tu vas réussir si tu veux réussir : il ne faut pas forcément être la meilleure. Fais les choses pour toi, ton épanouissement, ton bien-être et accepter parfois des moments de doutes sans pour autant tout remettre en question. La vie elle est dure pour tout le monde je crois et certains sont plus touchés que d’autres… Je ne vois pas les gens meilleurs ou pires que moi : je les vois différemment.

    Je te souhaite de croire que tu es une femme exceptionnelle avec tes choix, tes désirs et tes besoins. Tu n’as absolument rien à prouver à qui que soi, et celle que tu es aujourd’hui bien que tu sois entourée d’amour c’est un peu grâce à toi aussi … Rien qu’en lisant les mots que tu partages et tes pensées envers tes copinautes en difficulté prouvent que tu as de belles attentions (et intentions) même si tu ne les formule pas 🙂

    Bon courage pour la dernière ligne droite du CRPE !

    Amicalement.

    Sandra.

    1. Une nouvelle fois, merci pour tes mots, toujours si justes et réconfortants.
      Ton « anecdote » (qui, au passage, pour moi, n’en est pas une, c’est une vraie leçon de vie de courage) est très parlante…
      Je n’ai que très très peu d’amie également, ma famille n’est pas franchement un soutien à toute épreuve. Mon homme est lui aussi dans une période de gros doutes et de remises en question.
      Je ne peux compter que sur moi-même, et sur les merveilleux soutiens que j’ai ici, dans mon petit espace à moi…
      Tu sais également que je te souhaite tout le succès escompté dans tes projets. Comme pour le bac, malgré tous tes doutes, tu mets toutes les chances de ton côté… perso, je crois en toi, et tu mériterais amplement de réussir.

      Je t’embrasse

      Virginie

  13. Il est chouette ton billet. J’aime bien quand tu fais des billets personnels comme ça.
    Mais c’est drôle, parce que ce que tu dégages à travers ton blog, ton instagram tout ça tout ça, c’est plutôt de la grandeur 😉

    1. Et oui, comme quoi, quel que soit le côté où l’on est, il ne faut jamais oublié que ce que l’on voit dans l’écran n’est qu’une infime partie de notre vie… merci beaucoup pour tes mots adorables…

      Virginie

  14. Très beau billet. Merci!?
    C’est aussi un effet de la blogo, non? Chacune montre ce qu’elle veut et souvent le meilleur. Alors on se sent petit à coté.
    J’ai assez souvent le besoin de me couper de tout ça pour relativiser mon sentiment de petitesse… bises

    1. Oui, je pense que l’effet pervers de la blogo et des réseaux ne jouent pas en ma faveur. Mais je suis comme ça dans la vraie vie aussi malheureusement… C’est un travail de tous les jours. Mais la déconnection est parfois essentielle c’est sûr…

      Bises

      Virginie

    1. Merci beaucoup, c’est gentil comme tout. Je te souhaite aussi une belle année 2018, plein de petits et grands bonheurs…

      Virginie

  15. Ben moi je ne suis pas sûre qu’une si petite personne puisse écrire des choses pareilles.
    Deux possibilités, soit tu as un nègre **0,001% de ton lectorat y croit à celle là**, soit tu es déjà bien plus grande que tu ne le crois <3

    1. Oh merci, je suis hyper touchée par ton message… Et malheureusement, non, je n’ai pas de nègre… Au passage, j’aimerais bien parfois….

      Je te souhaite une belle année, pleine de bonheur

      Bises

      Virginie

  16. Comme beaucoup d’entre nous, visiblement, je me suis reconnue dans ton article. J’ai zéro confiance en moi, je pense toujours avoir tout raté, je vois toujours le verre à moitié vide et comme toi je me compare aux autres…Tu sais très bien évoquer tes points faibles sur la blogosphère et ça montre justement que tu n’es pas si petite que ça, sinon tu édulcorerais ta vie et ne présenterais que le meilleur, tu n’as pas peur de partager cela avec nous et rien que pour ça tu peux te sentir grande voire géante. J’ai des articles en stock parlant de mes faiblesses mais je n’ose pas les publier de peur du jugement, non pas des vôtres mais de mes proches…alors rien que pour ça tu mérites un grand bravo 😉 Et tu as raison, en comparaison à ce qui arrive à d’autres, on se sent idiot de réagir comme ça, on aimerait changer mais c’est très difficile, le fait de t’exprimer ainsi dans ton article, va toucher les mamans à qui tu souhaites t’adresser.

    1. C’est aussi pour cela que personne dans mon entourage ou ma famille n’est au courant de cet espace (enfin si, mon homme, mais il a compris que c’était mon espace, et mon papa mais il sait à peine allumer un ordinateur).
      C’était un vrai choix au départ, et je ne regrette pas. Je me sens du coup assez libre, d’évoquer tout sujet…
      Je te remercie pour ton témoignage qui me fait me sentir moins seule en tous les cas… Et je te souhaite aussi à toi de réussir et retrouver une certaine confiance en toi, à enfin de concentrer sur tes qualités plutôt que sur tes failles…
      Bises

      Virginie

  17. Je prends enfin le temps de commenter ! Je ne t’avais pas oublié.
    Que dire, tellement choses me viennent mais en même temps je n’arrive pas à trouver les mots !

    Déjà je crois que j’aurais pu écrire ces mots, je me suis toujours sentie petite face aux personnes, face à ce monde, face à des situations, au point de vouloir me faire encore plus petite. Ce n’est pas facile la confiance en soi, presque comme si on avait cette impression de ne pas être légitime, de ne pas mériter de vivre certaines choses.

    Très souvent les personnes auxquelles on se compare se sentent petites vis à vis de quelqu’un aussi! Il y aura toujours plus petit ou plus grand que soi.
    Et tu sais , chaque personne a le droit de vivre ses problèmes, rencontre ses embuches et il n’y en a pas un qui a plus de mérite parce qu’il souffre plus !

    Pour revenir à toi, tu te sens toute petite mais moi sache que je te vois comme une très grande personne et ce, pour plusieurs raisons.

    Au fil des mots et des jours j’ai échanger avec une personne formidable, une femme magnifique hypersensible et tellement soucieuse des autres. Ton empathie, tes émotions sont ta meilleure force. Tu m’impressionnes avec tes activités, tu as élevé deux loulous tellement attachants. Je détestais quand on me disait aussi « tu vas y arriver toi » car j’ai connu un seul échec et je me suis toujours dit que je n’en aurais plus et j’ai tout fait pour ne pas en avoir, j’étais brillante à l’école. Alors j’aimerais surtout te dire , même si tu ne veux pas l’entendre, je crois en toi ! Je ne peux prédire la réussite ou non du concours mais je te fais confiance.

    Nous sommes si éloignées et si proches à la fois. Cela va te sembler fous mais j’ai comme cette impression que l’on aurait pu être des soeurs ou que nos âmes sont jumelles. Pas dans le sens que nous sommes destinées mais dans le sens que nous ressentons souvent la même choses, on se comprend !

    Je sais que certains de tes mots dans cet article me sont destinés alors juste merci <3
    Je t'embrasse

    1. Pas de souci, la vie avant tout ! Tes mots me vont droit au coeur, comme d’habitude… Comme tu le dis si bien, on se comprend, sans se parler. Je sens à travers ton commentaire, que tu vis et ressens très exactement la même chose que moi… Peut-être avec quelques années de décalage (bouh, je suis vieille)… Bref, une nouvelle fois merci, je manque de mots ce matin !
      Je te souhaite toi aussi de trouver la confiance qui te manque, de t’apaiser vis à vis de ton vécu, de ton histoire…

      Plein de réconfort

      Virginie

  18. Oooh… comme quoi, on est toujours son juge le plus sévère…

    Je comprends tellement ce que tu écris, me sentant quasiment tout le temps bien « petite » par rapport aux autres.
    C’est même pire que cela, j’ai perpétuellement peur du jour où mes amis, ma famille, mes collègues ou lectrices se rendront compte que, finalement, je ne suis pas une bonne maman, une bonne amie, une bonne professionnelle, une « vraie » blogueuse…
    Je sais que c’est une question de confiance en moi plus que de qualités et compétences réelles, mais ce genre de pensée me freine et me stresse tellement…
    Alors je comprends bien ce que tu écris dans cet article.

    En tout cas, tout ce que je peux deviner de toi sur ce blog ou dans tes commentaires me fait sentir que tu n’es pas « petite ». Tu es une belle personne, avec ses qualités immenses, et ses petites faiblesses. L’avenir est incertain car tu es à un moment charnière mais je suis persuadée que tu vas arriver à éclaircir tout cela.
    Au pire, y aller au bluff parfois : tu es la seule à savoir que tu doutes et… parfois la seule à t’en rendre compte 😉
    S’appuyer sur ses victoires pour éviter de penser aux échecs possibles.

    Que 2018 te sois belle !

    1. Comme ton retour me touche. Je te vois tellement comme quelqu’un de talentueux, que savoir que toi aussi, tu doutes souvent, me rassure beaucoup…
      Je comprends tant ce que tu écris également. Sur ce point, nous sommes vraiment semblable.
      Tes mots envers moi sont adorables et je pourrais dire la même chose de toi… Tu dessines merveilleusement bien, tes textes sont souvent touchants, toujours justes. Tu parais être une belle personne, si gentille, si bienveillante…
      Bref, comme tu le dis si bien, nous sommes toujours notre juge le plus sévère…
      J’espère que 2018 nous apportera confiance et apaisement !
      Bises

      Virginie

  19. Je te souhaite d’avoir ce concours qui t’ouvrira une voie nouvelle ! Moi je redoute le temps qu’il faudra à l’administration de l’Éducation Nationale pour accepter ma demande de mutation vers la Bretagne… Un an, deux ans, trois ans, plus ? Mon avenir professionnel je le vois dans une classe et entourée d’élèves bretons ! Mais quand ? C’est la grande question ! En attendant je vais essayer de rentrer de notre voyage à travers le monde des étoiles pleins les yeux et de nous trouver une jolie maison à rénover. En espérant pouvoir remettre les pieds dans une classe avant la Saint Glinglin 😀

    1. Je t’avoue que c’est le côté qui me fait peur dans ce métier… Le fonctionnement bien à part de l’Education Nationale. De ton côté, j’espère que tu n’auras pas à attendre trop longtemps ta mutation dans tes terres ! Tu enseignais où avant ?
      En attendant, profitez de votre fin de voyage !
      Bises

      Virginie

      1. Nous vivions à Paris dans le 18e et c’est là que j’enseignais 🙂 Une expérience extrêmement fatigante et tellement riche ! Mes élèves et l’effervescence de mes classes me manquent. J’ai hâte de reprendre le chemin de l’école… un jour 😀

  20. Il n’y a pourtant aucune raison de se sentir « petite » quand on pense d’abord aux autres, comme tu le fais au quotidien, et particulièrement dans cet article. Alors je te souhaite une belle année, continue de nous inspirer avec toutes ces belles activités :-). Bises

Vous avez aimé (ou pas) ? Dites le moi... Un petit mot fait toujours plaisir !